En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Miniature récolte de maïs grain Alimentation animale

Maïs grain : une qualité au rendez-vous en 2013

06 février 2014

Malgré une teneur en protéines en baisse par rapport à la récolte 2012, le maïs grain produit en 2013 en France présente des valeurs énergétiques élevées. Retour sur la qualité complète de la récolte 2013.

La production nationale est estimée à 14,8 millions de tonnes, en baisse de 3,4 % par rapport à 2012. L’augmentation des surfaces de 6 %, n’a pas permis de compenser la baisse des rendements par rapport à l’année précédente. Ainsi, le rendement moyen national est estimé à 83,5 q/ha contre 91,6 q/ha en 2012 (Source FranceAgriMer, janvier 2014). Cependant, le bilan 2013 est à nuancer selon les régions. Les humidités du grain à la récolte ont varié de 29 à 35 % selon les régions. Après séchage du maïs, la teneur en eau des grains est en moyenne de 14,6 %.

Une teneur en protéines en baisse compensée par une teneur en amidon élevée

La teneur en protéines de la récolte 2013 est de 8,2 % MS. Elle est en baisse de 0,7 point par rapport à 2012 et inférieure de 0,6 point à la valeur moyenne des 5 dernières années (8,8 % MS). On observe un écart de 0,6 point en faveur des maïs des régions Nord-Loire par rapport aux régions Sud-Loire. 27 % des échantillons affichent un taux de protéines supérieur à 8,5 % MS.
La teneur en amidon est en hausse de 0,8 point en moyenne par rapport à 2012 (76,1 vs. 75,3 % MS). Elle est supérieure de 0,5 point à la moyenne des 5 dernières années. 62 % des échantillons affichent un taux d’amidon supérieur à 76 % MS. Les teneurs moyennes par région sont peu variables, de 75,1 à 76,6 % MS respectivement dans le Bassin Parisien et en Poitou-Charentes.

Des teneurs en matières grasses plutôt stables

La teneur en matières grasses (4,0 % MS) est proche de celle de 2012 (+ 0,1 point) et similaire à la valeur moyenne des 5 dernières années. On observe des teneurs un peu plus élevées sur les maïs récoltés dans les régions Nord-Loire par rapport aux régions Sud-Loire (4,2 vs. 3,8 % MS).
Ces écarts de composition observés s’expliquent principalement par le type de maïs cultivé dans ces régions (corné denté et denté respectivement pour les régions Nord-Loire et Sud-Loire).

Une valeur énergétique qui reste élevée

La valeur énergétique (EMAn coqs) moyenne du maïs de la récolte 2013 (3714 kcal/kg MS) est proche de celle de 2012 (3728 kcal/kg MS) et de la valeur moyenne observée les 5 dernières années (3726 kcal/kg MS). Ainsi, le maïs de la récolte 2013 confirme sa digestibilité élevée de l’énergie chez les volailles.
Le Promatest, indicateur du choc thermique reçu par le grain lors du séchage après récolte, a une valeur moyenne nationale de 22 (équivalent mg albumine), en baisse de 9 points par rapport à 2012. Celle-ci est surtout marquée dans les régions Nord-Loire. Elle peut s’expliquer en partie par des teneurs en eau élevées des grains à la récolte. Cependant, sur les 10 régions enquêtées, 8 ont des valeurs de Promatest supérieures à 18, les classant ainsi dans la catégorie des maïs d’assez bonne qualité.

Pour plus de précisions sur les résultats, consultez la plaquette "Qualit@lim maïs".

Retrouvez également les dernières plaquettes "Qualit@lim" disponibles.

Haut de page

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10