Un épi de maïs mur sain sur tige, prêt à être récolter en 2021 en Poitou-Charentes Messagerie Poitou-Charentes

Maïs grain : mieux vaut éviter les récoltes trop tardives

14 octobre 2021

La campagne de maïs grain est tardive cette année. Malgré tout, les récoltes ont déjà commencé avec un taux d’humidité supérieure à d’habitude. Face à l’augmentation des prix de l’énergie, peut se poser la question d’attendre encore quelques jours la dessication des grains pour limiter les coûts de séchage. Une stratégie pas forcément payante, comportant des risques de pertes de grains et de dégradation de la qualité sanitaire, sans vraiment de gains à la clé.

Des sommes de températures globales autour de la normale, voire en deçà

Cette année, la température, moteur du développement du maïs, a été sur de nombreux secteurs en dessous de la médiane sur 20 ans. Après un printemps frais et des floraisons rarement avant le 15 juillet, la suite de l’été n’a pas été très chaud malgré une période plus sèche en août/septembre. Cette semaine, le climat est plutôt en faveur d’une dessiccation à un rythme modéré.

Carte 1 : Ecart à la médiane de cumul de températures (base 6-30) entre le 15 avril et le 1er octobre 2021
Ecart à la médiane de cumul de températures (base 6-30) entre le 15 avril et le 1er octobre 2021

De fait, la phase de maturation du grain a été plutôt lente et la majorité des parcelles ont passé le stade H32 (grain mature) en ce début octobre. Les niveaux d’humidités actuels sont encore assez hauts malgré la saison qui avance, en particulier en situation irriguée et semis tardif.

Des maïs battables dans de nombreuses situations

Au regard de ces données climatiques, le retard de stade est à relativiser : dans la plupart des situations, les maïs sont maintenant battables.

Tableau 1 : Humidité du grain mesurée sur trois précocités différentes de maïs à la date du 8 octobre 2021 dans un essai ARVALIS (17)
Humidité du grain mesurée sur trois précocités différentes de maïs à la date du 8 octobre 2021 dans un essai ARVALIS (17)

La plante arrive à maturité physiologique autour de 32 % d’humidité du grain (H32) pour les variétés dentées. A partir de là, elle stoppe tout échange entre le grain et la rafle : le poids de mille grains, et donc le rendement, sont stabilisés.

Les variétés tardives et/ou les semis tardifs n'y sont pas tous encore, le temps séchant et sec de cette semaine aidera, mais les pertes d’humidité vont maintenant être de plus en plus lentes.

Plus la saison avance, plus la perte d’humidité espérée prendra du temps

A partir de H32, la dessiccation du grain devient passive, et sera totalement dépendante de la météo. Ainsi, plus l’automne avance, plus les jours sont courts, les températures faibles, et l’humidité et le risque de pluviométrie importants.

Tableau 2 : Estimation de la date d'atteinte du stade 28 % d'humidité du grain selon la date de H32 et les stations météo
Estimation de la date d'atteinte du stade 28 % d'humidité du grain selon la date de H32 et les stations météo

Réseau météo ARVALIS – INRAE – Météo France (prévisions H28 faites selon données observées jusqu’au 11 octobre 2021, prévisions + 7 jours, puis analyse fréquentielle)

Par exemple, pour une variété dentée arrivant à H32 au 15 septembre 2021, on peut estimer qu’il lui a fallu 6 -8 jours pour perdre 4 points d’humidité, contre 9-11 jours pour H32 en octobre. En outre, ces estimations ne prennent que peu en compte le risque de pluie pouvant faire stagner le taux d’humidité ou même le faire remonter. Attendre pour récolter augmente également le risque de mauvaises conditions de récolte pouvant entraîner des problématiques lors des chantiers et tasser les sols, accroître le risque de verse ainsi que la dégradation de la qualité sanitaire.

En fonction du contexte, chacun engagera les récoltes selon ses autres contraintes et sa politique de gestion du risque. Mais ces éléments militent pour une certaine prudence sur les récoltes tardives, les gains étant de plus en plus limités et les fenêtres favorables pouvant être plus rares les semaines suivantes.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10