En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Miniature épi de maïs à maturité Post-inscription

Maïs grain : les résultats variétés 2017

24 novembre 2017

Retrouvez, par grande zone agroclimatique, les résultats des variétés de maïs grain expérimentées dans le réseau de post-inscription en 2017 par ARVALIS - Institut du végétal, en partenariat avec l’UFS, des coopératives et des chambres d’Agriculture.

Ces synthèses concernent les comparaisons de rendements 2017, avec un rappel des résultats des années 2016 et 2015 pour les variétés expérimentées ces années-là, les teneurs en eau du grain à la récolte et les comparaisons de tenue de tige. Elles seront complétées par des données d’autres caractères importants, tels que la vigueur au départ, la précocité à la floraison, et seront intégrées dans des synthèses pluriannuelles actualisées des données 2017.

Les résultats 2017 sont à pondérer par 4 éléments importants

• Les températures froides de la fin avril ont conduit à quelques pertes de peuplement des essais à dates de semis très précoces (avant le 15 avril) pénalisant les variétés à lots de semences de moindre qualité.

• Les variétés les plus tardives de chacun des groupes de précocité ont valorisé l’offre climatique généreuse de 2017 : + 50 à + 150 degrés-jours par rapport une année médiane et une pluviométrie faible mais bien répartie durant la période de sensibilité au déficit hydrique (qui a donc soutenu la mise en place des grains et leur croissance).

• Les teneurs en eau du grain faibles des essais à la récolte (90 % des essais à moins de 32 % d’humidité et 55 % des essais à moins de 26 % d’humidité du grain) minimisent les écarts de durée de cycle entre variétés pour les groupes de précocité à variétés dentées, voire inversent les classements de précocité à la maturité physiologique pour les groupes précoce et très précoce comportant des variétés à composante plus ou moins cornée et dentée.

• Les variétés n’ont pas toutes pu être évaluées en 2017 en matière de tenue de tige à la récolte du fait d’un progrès génétique global sur ce critère, mais aussi de bonnes conditions de culture en fin de cycle et de coups de vent qui n’ont pas touché toutes les régions.

Téléchargez les synthèses « grain » du réseau de post-inscription 2017 par groupe de précocité.


Ces remarques justifient tout l’intérêt de prendre en compte également les résultats des années antérieures.

Téléchargez :

• la synthèse pluriannuelle des performances des variétés de maïs grain expérimentées en post-inscription sur la période 2013 à 2016 (1).

• les résultats des variétés inscrites en 2017
.


(1) Les moyennes ajustées ont été calculées avec un modèle linéaire mixte approprié à l’analyse de tableaux de données incomplètes. La méthode d’estimation utilisée est REML et la mise en œuvre a été réalisée dans le logiciel « R ». Le facteur « variétés » est considéré comme un facteur à « effets fixes », alors que les effets « années » et « essais » sont pris en compte en tant que facteurs à « effets aléatoires ».

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant