En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
épi de maïs à maturité Qualité alimentaire - Qualit@alim

Maïs grain 2011 : rendement record et qualité au rendez-vous

21 février 2012

La production nationale est estimée à 15,4 millions de tonnes, soit une augmentation de plus de 10 % par rapport à 2010. Celle-ci s’explique principalement par une hausse importante des rendements par rapport à l’année précédente. Ainsi, le rendement moyen national est estimé à plus de 100 q/ha (Source FranceAgriMer, février 2012).

Cette production élevée repose sur des bonnes performances dans toutes les régions, mais dans une moindre mesure en Poitou-Charentes. Elle s’explique en grande partie par des semis précoces, une pluviométrie estivale généreuse et bien répartie et des températures favorables pendant la plus grande partie du cycle, sans oublier également les progrès génétiques. Les températures chaudes de l’automne se sont traduites par des vitesses de dessiccation très rapides des grains, des dates de récolte précoces, excepté dans l’Ouest, et des teneurs en eau généralement basses.

La teneur en protéines de la récolte 2011 est identique à celle de 2010 (8,7 % MS). Elle est proche de la valeur moyenne des 5 dernières années (8,9 % MS). On observe un écart de 0,7 point en faveur des maïs des régions Nord-Loire par rapport aux régions Sud-Loire. Seulement 30 % des échantillons affichent un taux de protéines supérieur à 9 % MS contre 37 % en 2010.

La teneur en amidon est inférieure de 0,3 point en moyenne à celle de 2010 (75,9 vs. 76,2 % MS) mais elle est supérieure de 0,7 point à la moyenne des 5 dernières années. Les teneurs par région varient peu, de 75,2 à 76,4 % MS respectivement en Alsace et en Midi-Pyrénées. Inversement aux teneurs en protéines, on observe un écart moyen de 0,7 point d’amidon en faveur des maïs des régions Sud-Loire par rapport aux régions Nord-Loire (76,1 vs. 75,4 % MS).

La teneur en matières grasses (4,2 % MS ; méthode sans hydrolyse) est supérieure de 0,3 point à celle de 2010 et voisine de la valeur moyenne des 5 dernières années (4,1 % MS). On observe des teneurs un peu plus élevées sur les maïs récoltés dans les régions Nord-Loire par rapport aux régions Sud-Loire (4,3 vs. 4,1 % MS).

La valeur énergétique (EMAn coqs) du maïs de la récolte 2011 (3723 kcal/kg MS) est stable par rapport à 2010 (3728 kcal/kg MS). Elle est similaire à la valeur moyenne observée les 5 dernières années (3726 kcal/kg MS).

Les effets cumulés des teneurs en amidon qui restent élevées, des teneurs en matières grasses en hausse de 0,3 point et de la faible teneur en fibres (parois insolubles dans l’eau de 9,4 % MS en moyenne), expliquent les résultats de valeur énergétique observés cette année. Ainsi, le maïs de la récolte 2011 confirme sa digestibilité élevée de l’énergie chez les volailles.

Le Promatest, indicateur du choc thermique reçu par le grain lors du séchage après récolte, a une valeur moyenne nationale de 36 (équivalent mg albumine), classant ainsi les maïs de la récolte 2011 de bonne, voire de très bonne qualité.



Pour plus de précisions sur les résultats, consultez la plaquette « Qualit@lim maïs » (voir PIÉCES JOINTES) ou rendez-vous sur
www.arvalis-infos.fr et www.franceagrimer.fr


Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10