En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Récolte du maïs fourrage 2018 en pays de la loire Messagerie Pays de la Loire

Maïs fourrage : les prévisions de date de récolte

02 août 2018

En juillet, les températures sont restées largement au-dessus des normales. Les cumuls depuis le semis sont excédentaires, ce qui compense le retard initialement pris avec des semis en mai. On se retrouve très en avance pour les semis de mi à fin avril. Les toutes premières récoltes de maïs fourrage pourraient avoir lieu autour du 10-15 août dans la région.

Observer les stades au champ pour prévoir la date de récolte

Environ un mois après la floraison femelle, une première observation au champ doit être réalisée. A l’apparition de la lentille vitreuse sur la majorité des grains, on se situe autour de 25-26 % de MS plante entière pour des maïs à bon gabarit, encore bien verts. Mais pour des maïs à gabarit moyen, avec des feuilles qui commencent à dessécher, on sera déjà autour de 28-29% MS.


Le stade « lentille vitreuse » correspond au début d’accumulation
d’amidon vitreux au sommet de la majorité des grains

A partir de ce stade, il faut en moyenne 150 degrés-jours base 6-30°C pour atteindre le stade optimal pour la récolte fourrage, 32-33% MS plante entière. Cela correspond à une durée comprise entre 15 et 25 jours, selon les conditions climatiques.

Les prévisions

Prévisions des dates de récoltes ensilage (dates médianes stade 32% MS), à partir de différentes dates de stade floraison femelle (pour des températures normales à partir du 31 juillet) – données Météo France
Besoins théoriques 550 à 650°C, selon précocité, pour atteindre le stade 32% de MS, en base 6 – 30°C

Avec les températures très élevées annoncées sur les jours à venir, les maïs pourraient évoluer d’au moins 4 ou 5 point de MS en une semaine.

Affiner les prévisions de dates de récolte par l’observation des grains au champ

L’amidon dans les grains est présent (successivement et en même temps) sous trois formes : amidon laiteux, liquide blanc ; amidon farineux, de texture pâteuse, jaune clair ; et amidon vitreux, difficilement rayable à l’ongle, jaune brillant.

L’observation se fait sur plusieurs épis successifs, en évitant les bordures de parcelles, sur les grains des couronnes centrales. En conditions normales de végétation, à la période optimale de récolte, les 3 amidons sont répartis en 3 tiers dans les grains de la couronne centrale de l’épi.

La valeur issue de l’observation des grains doit être pondérée par l’état de la partie « tige et feuilles » et par le développement des épis.

Un appareil végétatif fort développé, vert, luxuriant, oblige à baisser la valeur issue de l’observation des grains, à l’inverse d’un appareil végétatif peu développé et/ou desséché qui amène de la maturité.

Plus le nombre de grains par m² est élevé, plus la donnée issue de l’observation du grain est fiable.

Evolution du % de Matière Sèche en fonction des conditions météo : (températures en base 6)
- Entre 25 et 30% MS : besoin de 23 à 25°jour pour 1 point de MS (2 à 4 jours en septembre)
- Entre 30 et 35% MS : besoin de 19 à 21°jour pour 1 point de MS (1.5 à 3 jours en septembre)

En conditions de déficit hydrique, compter 16 à 18°jour pour 1 point de MS (au-delà de 25% MS)

Téléchargez la grille d’observation des grains de maïs fourrage.

Excédent de température

Hormis certain problèmes de levées liés aux orages, les cultures ont bénéficié de bonnes conditions en début de cycle. L’année est marquée par un cumul de température important. 2018 figure parmi les années les plus chaudes.


Figure 1 : Cumul de températures (base 6°C) à Angers depuis le 1er mai
Depuis le 1er mai, le cumul de température est excédentaire de 150° (base 6) par rapport à la normale.
2018 figure parmi les années les plus chaudes.


Figure 2 : Ecart à la médiane du cumul de températures (base 6-30°C) du 30/06/16 au 29/07/18. (médiane calculée sur la période 1998-2017).
Données sources : Météo-France - Arvalis

Un stress hydrique pendant la phase sensible d’élaboration des grains

Mis à part deux épisodes orageux en début et milieu de mois, juillet a été un mois sec et particulièrement chaud. L’état des cultures est aujourd’hui assez contrasté, selon la pluviométrie observée et la possibilité d’irriguer.

Des premiers signes de stress hydrique sont observés autour de la floraison. En absence de pluie, certaines parcelles continuent à dessécher, le nombre de grains par m² est déjà affecté.

Figure 3 : cumul de pluie (mm) entre le 30 juin et le 29 juillet
Données sources : Météo-France - Arvalis

Figure 4 : Exemple d’évolution du bilan hydrique
La Jaillière (44), variété demi-précoce S2, RU max 115 mm
Semis du 8 mai, floraison le 16/07 (source Irré-LIS®, données Météo- France)

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

3 commentaires 03 août 2018 par BLY

À quelle prix faut il acheter du maïs sur pied?

03 août 2018 par BLY

À quelle prix faut il acheter du maïs sur pied?

03 août 2018 par BLY

À quelle prix faut il acheter du maïs sur pied?

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10