En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Parcelle de maïs au stade 10 feuilles fin juillet 2020 en Pays de  la Loire Messagerie Pays de la Loire

Maïs : début des récoltes en fourrage prévu à la mi-août

29 juillet 2020

Les premières récoltes de maïs fourrage pourraient commencer aux alentours du 20 août. Si le stress hydrique perdure ou s’intensifie, les dates optimales de récoltes pourraient être avancées.

Les températures plus fraîches observées en juin ont ralenti l’avance du maïs, dont les stades s’étalent actuellement de 8 feuilles à début remplissage des grains. L’absence de pluies significatives depuis mi-juin commence à se faire sentir, notamment dans les sols plus superficiels.

Etat des maïs

Après un début de cycle marqué par des températures très excédentaires, les cumuls flirtent à présent avec la médiane.

Entre les semis et début juin, les températures enregistrées étaient largement supérieures aux normales, offrant aux maïs des conditions très favorables à leur développement. En conséquence, des démarrages ont été rapides, permettant notamment l’esquive de certains ravageurs de début de cycle, exception faite des corvidés, encore très pénalisants cette année.

S’en est suivi un mois de juin frais et pluvieux. Les pluies ont permis de combler le déficit hydrique qui commençait à s’installer depuis fin mai. Concernant les cumuls de températures depuis le semis, nous observons un retour à une situation proche de la médiane.

Figure 1 : Cumul de températures (base 6°C) à Angers depuis le 24 avril 2020

Un stress hydrique pendant la phase sensible d’élaboration des grains

Si les pluies de juin ont permis de combler le début de déficit hydrique observé fin mai-début juin, le mois de juillet aura, quant à lui, été totalement sec, à l’exception de quelques rares épisodes pluvieux.

En situations non irriguées, les maïs souffrent du manque d’eau, d’autant plus dans les sols peu profonds. Notons que la majeure partie des parcelles se situe actuellement dans la période de très grande sensibilité au stress hydrique.

Figure 2 : exemple d’évolution du bilan hydrique à La Jaillière (44), variété demi-précoce S2, réserve utile max de 100 mm, semis du 29 avril - (source Irré-LIS®, données Météo- France)

Les dates prévisionnelles de récolte fourrage

Les prévisions des stades de récolte ensilage (date médiane au stade 32 % matière sèche (MS)) sont calculées à partir de différentes dates du stade floraison femelle (pour des températures normales à partir du 24 juillet 2020 - données Météo France). Selon la précocité, les besoins théoriques vont de 550 à 650°C pour atteindre le stade 32 % MS en base 6-30°C.

Figure 3 : dates prévisionnelles de récolte du maïs fourrage selon la date de la floraison, par station météo


Observer les stades au champ : repérer la lentille vitreuse

Environ un mois après la floraison femelle, une première observation au champ doit être réalisée. A l’apparition de la lentille vitreuse sur la majorité des grains, on se situe autour de 25-26 % de MS plante entière pour des maïs à bon gabarit, encore bien verts. Mais pour des maïs à gabarit moyen, avec des feuilles qui commencent à dessécher, on sera déjà autour de 28-29 % MS.

A partir de ce stade, il faut en moyenne 150 degrés-jours (base 6-30°C), pour atteindre le stade optimal pour la récolte fourrage, 32-33 % MS plante entière. Cela correspond à une durée comprise entre 15 et 25 jours, selon les conditions climatiques.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10