En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Stade optimal pour l apport de zinc Lin fibre de printemps

Zinc : prévenir les risques de carence

01 mars 2012

Le zinc est un élément essentiel pour le lin. Les besoins de la culture sont évalués entre 50 et 300 g/ha selon les conditions climatiques.
Il est indispensable d'en apporter.

Sommaire :

► La carence se manifeste vers 5-10 cm
► Les conséquences de la carence en zinc
► Pour limiter les risques de carences
► A savoir...

La carence se manifeste vers 5-10 cm

Quand les symptômes apparaissent, c'est trop tard ! 

 - Un ralentissement, voire un arrêt de croissance,
 - La formation de feuilles grisonnantes au sommet des tiges,
 - L'apparition de taches foliaires blanches,
 - L'apparition de ramifications secondaires à l'insertion des cotylédons.


L'apport de zinc ou d'oligo-éléments à ce stade ne fera pas repartir la tige principale qui va lentement se nécroser. Pendant ce temps, une ou deux ramifications basales vont se developper très rapidement.


Retour haut de page

Les conséquences de la carence en Zinc

- Un retard très important de la végétation,
- Des pertes évidentes de rendements en paille et en lin teillé (jusqu'à 50 %)
- Une dépréciation marquée de la qualité des fibres.

Toutes lesvariétés sont sensibles à la carence en zinc.


Retour haut de page

Pour limiter les risques de carences

- L'emploi de semences pelliculées,
- Une application en végétation par pulvérisation de sulfate zinc (4 kg/ha) ou de chélates de zinc (nombreuses formulations)
- Au stade
"premières feuilles apparentes",
- Dans un volume d'eau proche de 400 l/ha,


Le stade "premières feuilles apparentes" du lin : le stade idéal pour un apport de zinc en végétation.

 

L'apport d'amendements de  type écumes, chaux ou marne doit se faire impérativement après la culture du lin fibre.
Le lin réagit de facon très négative aux bouleversements chimiques du sol.

Retour haut de page

A savoir...
 

Important !

Selon les enquêtes annuelles réalisées par ARVALIS Institut du végétal, beaucoup de liniculteurs appliquent le zinc trop tardivement. Pour un apport en végétation, appliquer impérativement le zinc au stade " premières feuilles apparentes " du lin.
Le sulfate de zinc peut provoquer des brûlures en conditions gélives et lorsque les plantes sont fragilisées par les morsures d'altises. Dans ces conditions, l'emploi des formes chélatées est recommandé.
En présence d'altises et d'adventices sensibles au Basagran SG, l'association Sulfate de zinc + Insecticide + Basagran SG est possible. ARVALIS Institut du végétal déconseille tout autre mélange avec le zinc.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

Sur le même sujet

Mots-clés :

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10