En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Parcelle de lin verse Lin fibre de printemps

Régulation de croissance : nécessaire en cas de risque de verse

29 août 2013

Cause importante de pertes de rendement et de qualité, la verse physiologique est très souvent imputée à des phénomènes climatiques exceptionnels (orages, pluies excessives, etc). Ces facteurs ne sont en fait que les révélateurs d’une culture fragilisée par une conduite inadaptée.

Causes et conséquences

La verse est favorisée par :

  • La sensibilité de la variété ;

  • Une fertilisation azotée excessive (apport régulier de fumier, ancien herbage, forte minéralisation) ;

  • Une densité des plantes trop élevée.

Les lins sont très fragiles pendant la phase de croissance rapide ─ juste avant la floraison. A ce stade précoce, ils sont "mous". S’ils versent, les fibres peinent à se remplir. Les rendements en fibres et en graines peuvent être lourdement affectés, les qualités aussi.

A partir de la floraison, les lins font preuve de plus de ressort ; ils sont en capacité de se relever plusieurs fois s’ils versent tous dans un même sens, sans que les tiges s’entrecroisent. Dans le cas contraire, ils peuvent rester collés au sol et compliquent fortement les opérations de récolte et le teillage.

Dans les pires cas (humidité persistante), la pourriture grise (Botrypis cinerea) et la sclérotiniose (Sclerotinia sclerotiorum) s'installent sur les tiges versées. Celles-ci pourrissent et cassent à l’arrachage. La récolte peut être perdue.

Prévenir les risques

La maitrise des techniques culturales constitue la principale méthode de lutte contre la verse. Elle repose sur :

  • Le choix variétal : toutes les variétés sont sensibles, mais à des niveaux différents. Consulter le dépliant Variétés d’ARVALIS - Institut du végétal pour sélectionner les plus résistantes.

  • La limitation du peuplement à 1 500 plantes/m2 : en aggravant la concurrence pour les éléments nutritifs et la lumière, une densité plus élevée fragilise les lins.

  • Le raisonnement de la fertilisation azotée : un excès d’azote au-delà de 10 cm affaiblit les lins.

En cas de risque avéré, un régulateur de croissance peut être appliqué après avoir vérifié la vitesse de croissance des lins en plantant un jalon gradué dans les parcelles. Ceux-ci sont jugés dangereux quand ils gagnent plus de 4 cm/jour.

Croissance lin fibre
Pour apprécier la vitesse de croissance des lins,
le GNIS propose le linomètre, jalon gradué
tous les cm, à mettre en place dans chaque parcelle.

Les principaux régulateurs de croissance homologués sur lin fibre sont mentionnées dans le tableau ci-après et dans le dépliant ARVALIS - Institut du végétal 2013 « Variétés et protection ».

Tableau régulateurs de croissance lin fibre
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
* Usage en retrait avec délai de distribution jusqu'au 31/12/2012 et délai d'utilisation jusqu'au 31/12/2013.

ATTENTION !
► Un régulateur ne permet pas de valoriser des doses d'azote plus importantes que celles qui sont recommandées.
► Si les conditions de son absorption par les plantes sont optimales (temps orageux), un régulateur peut générer un arrêt de croissance définitif, un retard de maturité et/ou une dépréciation des qualités des fibres.
► En ralentissant la croissance des lins, un régulateur peut favoriser le verdissement des lins et l’expression de la moisissure blanche (Oïdium lini).
► Tout traitement après floraison est inutile.
► Il est inexacte de penser que l’application d’un régulateur sur des lins versés facilite leur relèvement.
► L'utilisation d'un régulateur doit rester l’exception.

Lin fibre versé

Lin fibre verse

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

1 commentaires 17 juin 2018 par BLANCKAERT

combien de temps met a agir un toprex? es utile sur un lin de 1m en debut floraison

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10