En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Une maladie observable en végétation : la verticilliose Protection du lin fibre

Les maladies observables en végétation : la verticilliose

24 janvier 2011

Les maladies observables en végétation qui affectent le lin fibre aux différents stades de son développement sont toutes dues à des champignons pathogènes, certains présents dans le sol (telluriques), d’autres se propageant par voie aérienne.
Les maladies du lin s’expriment dès les premiers stades de croissance des plantes jusqu’au rouissage. Leur développement est pour l’essentiel dû à des stress. Zoom sur la verticilliose.


Symptômes
Elle est une maladie qui préoccupe les liniculteurs car elle est peu connue. La verticilliose toucherait précocement les lins ─ avant 10 cm ─ mais elle ne se manifeste visuellement que tardivement, en fin de cycle, vers la fin de juin et le début de juillet.

Les premiers symptômes s’apparentent à un jaunissement suivi d’un dessèchement de la partie supérieure des plantes. Le mycélium blanc du champignon s’observe parfois sur ces zones déshydratées et brunies. Les tiges se renflent et deviennent cassantes. Des microsclérotes noirs se développent abondamment autour de celles-ci lors du rouissage, leur donnant un aspect bleu métallique (symptômes les plus caractéristiques). Les tiges deviennent cassantes et fragiles.
Les racines ne présentent aucun symptôme identifié.

La verticilliose s’exprime le plus souvent de façon hétérogène au sein des parcelles touchées. Mais sa nuisibilité est forte car elle peut provoquer une perte totale de rendement.

Agent responsable
La verticilliose du lin est causée par Verticillium dahliae. Ce champignon peut survivre très longtemps dans le sol ou sur des débris végétaux sous forme de microsclérotes. Au contact des racines de lin, ses microsclérotes germent en émettant des filaments mycéliens. Ces derniers pénètrent à l'intérieur des racines aux points d'émergence des radicelles ou à la faveur de blessures, même minimes. Ils se propagent ensuite dans les vaisseaux, perturbant la circulation de la sève et le métabolisme de la plante.

Conditions favorables
La verticilliose est favorisée par :

  • les terres séchantes ;

  • une insuffisance de lumière ;

  • une température de sol comprise entre 21 et 24 °C.

Verticillium dahliae peut être abrité par certaines plantes-hôtes cultivées (colza, pomme de terre, etc.) et adventices (chénopode, morelle, amarante). Il peut aussi être disséminé par les nématodes.

Moyens de lutte
La lutte chimique n’est pas efficace. Les mesures prophylactiques classiques sont de mise.

Conseils● Respecter un intervalle d’au moins 6 ans entre deux lins ;
● Ne laisser aucune chance de développement aux repousses et aux adventices ;
● En cas de contamination avérée mais faible, anticiper la récolte et nettoyer soigneusement les matériels de récolte ;
● Arracher le plus tôt possible les lins qui expriment la verticilliose, pour enrayer la propagation de la maladie et préserver un rendement.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10