En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Symptômes de dégâts de gel sur cotylédons de lin fibre en 2019 Messagerie Hauts-de-France / Normandie / Ile-de-France

Lin fibre : surveiller les symptômes de gel

18 avril 2019

Ces derniers jours, les jeunes lins ont été exposés à des conditions climatiques froides et sèches. Une visite des parcelles s’impose pour évaluer les éventuels impacts.

Les linières sont aujourd’hui majoritairement semées. Les conditions climatiques des derniers jours, froides et sèches, n’ont pas été propices à leur développement, entraînant des difficultés à la levée. Les températures plus clémentes annoncées pour cette fin de semaine devraient permettre la reprise de croissance du lin si l’hygrométrie le permet.

Dégâts de gel : tout dépend du stade

Les variétés de lin fibre de printemps sont sensibles à des températures inférieures à -5°C. Toutefois, la sensibilité de la culture au gel varie en fonction du stade de développement. Si le gel a lieu avant la levée du lin, des gelées blanches peuvent affaiblir les germes. De plus, en cas de gelée entraînant une prise en glace de la terre, les graines imbibées sont détruites, entraînant une absence de levée.

Reconnaître les symptômes

Les premiers symptômes de dégâts sont visibles les jours suivant le gel. Ils sont repérables par une coloration jaunâtre des cotylédons et/ou de l’hypocotyle (photo 1).

Si une décision de retournement ou de re-semis de la parcelle doit être prise, il convient d’abord d’estimer le pourcentage de perte et la densité de plantes/m² intact. La décision est alors envisageable uniquement si les linières sont en dessous de 800-1200 plantes/m² et avec une levée hétérogène.


Photo 1 : Symptômes de gel sur cotylédons et hypocotyle (F. Bert – ARVALIS - Institut du végétal)

Quel risque actuellement dans les linières ?

Le tableau 1 synthétise les températures les plus froides relevées depuis la mi-mars pour différentes zones de production.

Tableau 1 : Nombre de jour de gel et température la plus froide sur la période du 15 mars 2019 au 17 avril 2019

Dans certains secteurs, la température la plus basse se rapproche du seuil de -5°C. Dans tous les cas, il est recommandé de visiter la parcelle dans les jours qui arrivent pour détecter la présence éventuelle de symptômes liés au gel. Dans certaines linières, des premiers symptômes ont été recensés sur cotylédons mais pas sur l’apex. Dans ces situations, les linières vont poursuivre leur développement.

Des linières dans le sec en superficiel

Associé aux températures froides et au vent séchant, le manque d’eau est présent dans certains secteurs du bassin linier. La levée des parcelles concernées est perturbée avec des doubles levées possibles. Depuis la mi-mars, sur l’ensemble du secteur de production de lin, 30 mm en moyenne de pluie ont été relevés (carte 1).

Carte 1 : Cumul de pluie en mm du 15 mars au 15 avril

Calcul réalisé à partir des données de MétéoFrance le 17/04

Altises : mise à jour du risque Voici une réactualisation des dates prévisionnelles des pics d’activités d’altises en fonction du cumul de températures en base 13 depuis le semis mis à jour.

Tableau 2 : Prévision des pics d'altise suivant les dates de semis et les secteurs (prévision jusqu’au 22 avril 2019)

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10