Fleur de lin Webinaire en Replay

Lin fibre : retour sur la campagne 2021 et les résultats variétés associés

17 février 2022

La campagne 2021 de lin a permis aux variétés d’exprimer leur potentiel de rendement grâce à une croissance lente en début de cycle qui a fixé le nombre de fibres totales dans la tige. Retour sur les points essentiels à retenir.

Visionnez le replay du webinaire du 10 décembre 2021 (40 min)

Au sommaire de ce webinaire :
Une levée lente mais homogène
• Une cinétique de croissance qui a fragilisé les linières
Un climat qui a favorisé le développement des maladies
Des chantiers de récolte perturbés par les pluies du mois de juillet et le manque d’eau en août
Quelles variétés choisir ?

Une levée lente mais homogène

En 2021, la majeure partie des linières a été semée entre le 25 et le 31 mars. Les lins ont bénéficié de conditions favorables à une levée homogène. Les températures fraîches d’avril et de début mai ont ralenti leur croissance, allongeant la phase de sensibilité aux altises jusqu’à mi-mai. Néanmoins, cette longue phase de croissance entre la levée et le stade 20 cm a permis d’avoir des linières homogènes avec un beau potentiel en filasse.

Pour rappel, le nombre de fibres totales s’élabore entre la levée et le stade 10 cm. Une croissance lente entre ces deux périodes a certainement permis d’obtenir un grand nombre de fibres, ce qui peut expliquer les belles richesses retrouvées à la récolte.

Retour au sommaire

Une cinétique de croissance qui a fragilisé les linières

L’année 2021 enregistre la croissance la plus rapide, depuis la campagne 2015, entre fin mai et début juin (retour des pluies). Cette phase de croissance rapide a pu fragiliser le lin face aux fortes précipitations du mois de juin. En effet, la fibre en pleine croissance est devenue « molle », et donc très sensible à la verse.

Figure 1 : Cinétique de croissance des linières dans le secteur du Neubourg (76) pour la variété Arétha
Cinétique de croissance des linières dans le secteur du Neubourg variété Arétha

Retour au sommaire

Un climat qui a favorisé le développement des maladies

Beaucoup de maladies ont pu être observées sur l’ensemble des linières en 2021. La pression oïdium s’est développée à partir du stade 40 cm, en particulier en Normandie. Des symptômes de verticilliose (maladie vasculaire) ont pu être observés dans des fourrières après les très fortes chaleurs de début juin. Ensuite, en raison du printemps humide, la septoriose s’est développée (parfois sur l’ensemble des parcelles). Les symptômes de la maladies ont pu s’exprimer par des phénomènes de zébrures sur la tige ou bien par le blanchiment de la tige. Enfin, des symptômes de sclérotiniose et de pourriture grise ont pu être identifiés dans les endroits les plus versés et les plus humides des parcelles.

Retour au sommaire

Des chantiers de récolte perturbés par les pluies du mois de juillet et le manque d’eau en août

Au final, le lin a atteint sa maturité tardivement (autour du 21 juillet). Une faible partie des lins a été arrachée début juillet : ces lins étaient légers mais avec une belle qualité de fibre. Globalement, la période d’arrachage s’est déroulée de la mi-juillet jusqu’à fin août dans certain cas. Par la suite, le manque d’eau durant le mois d’août n’a pas permis d’obtenir les conditions optimales au rouissage. Les linières restées longtemps dans les parcelles se sont fragilisées. Dans certain cas, la fibre est devenue cassante. Néanmoins, certaines parcelles ont pu être arrachées et enroulées dans de bonnes conditions. Pour ces parcelles, la richesse atteint parfois plus de 30 %.

Retour au sommaire

Quelles variétés choisir ?

Le choix de la variété doit tenir compte de différents critères : La richesse et le rendement en lin teillé, le comportement vis-à-vis des maladies, la précocité et la qualité. La résistance à la verse est également un autre critère de sélection.

Lors des premiers orages, début juin, des différences de comportement variétales face à la verse ont pu s’exprimer. Les nouvelles variétés inscrites ont une note de tolérance à la verse comprise entre 4,5 et 5, c’est-à-dire qu’elles sont assez tolérantes. Cependant, lorsque les précipitations sont trop importantes, les linières versent quelle que soit la variété.

On observe de beaux rendements en lin teillé pour les variétés inscrites en 2021 comme WPB Laurine ou bien Exeo, gage du progrès génétique. Néanmoins, il est important de souligner que ces variétés ne seront pas disponibles à la commercialisation dans un avenir proche puisque le lin possède un coefficient de multiplication faible et que les conditions 2021 ont pénalisé la production de semences.

Figure 2 : Lin teillé en fonction du Roui non battu - Issus du réseau post-inscription – 8 essais en 2021
Lin teillé en fonction du Roui non battu

Retour au sommaire

La vidéo ne s’affiche pas ?Si vous ne voyez pas de vidéo dans l’article, pensez à autoriser les cookies pour Youtube en cliquant sur l’icône en bas à droite de la page icône citron

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

1 commentaires 18 février 2022 par PETIT

Bonjour On voit l'evolution de la genetique avec les années, les "anciennes varietes" sont à la traine en rendement et surtout en filasse Petit bemol, on seme dans 1 mois et les varietes sont commandées Bonne journée joseph petit

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10