En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Gestion des graminées et dicotylédones sur les lins en cours de levée Messagerie Normandie / Hauts-de-France

Lin fibre : préparer le désherbage de postlevée

16 avril 2020

Maintenant que la plupart des semis de lin sont finis, il faut choisir une stratégie de désherbage adaptée à la flore présente.

Les linières les plus avancées se situent entre les stades « levée » et « 2-3 cm ».

L’efficacité et la sélectivité du désherbage de postlevée sont conditionnées par plusieurs facteurs :
- le stade des adventices ne doit pas excéder 3 feuilles étalées (l’optimum se situe entre le stade cotylédons et le stade 2-3 feuilles) ;
- le lin est dans un état végétatif correct et en conditions poussantes ;
- en cas d’utilisation d’un herbicide racinaire, les racines du lin doivent être pivotantes et pas uniquement étalées dans l’horizon superficiel : la profondeur d’enracinement doit être supérieure ou égale à 10 cm ;
- l’amplitude thermique ne dépasse pas 10°C entre le jour et la nuit.

Tableau 1 : Conditions d’application pour les herbicides utilisables en postlevée du lin

Pour des raisons de sélectivité, une solution herbicide antigraminées ne se mélange pas à une antidicotylédones. Il convient de respecter un délai de 7 à 10 jours entre les applications de ces deux produits.

Les produits herbicides ciblent certaines adventices préférentiellement. Pour reconnaître ces adventices, consultez www.infloweb.fr.

Que faire en présence de dicotylédones ?

Le raisonnement se fera au cas par cas.

• Pour des parcelles homogènes avec un peuplement normal (1500 à 1800 plantes/m²) :
Le choix du ou des produits se fait en fonction de la flore présente et des conditions d’humidité du sol. Les produits racinaires (Chekker, Gratil…) auront une efficacité limitée sur sol sec. Dans ce cas, privilégier des produits foliaires de contact (Emblem Flo dont c’est la dernière campagne d’utilisation, Basagran SG).

• Parcelles à levées hétérogènes :
Privilégier des produits de contact (Emblem Flo ou/et Basagran SG selon la flore présente). Un produit racinaire est déconseillé car le système racinaire des plus petites plantes ne sera pas suffisamment développé. Cette situation est délicate car il faut faire le choix entre attendre que les plus petits lins atteignent 3 cm avant de désherber au risque d’avoir des adventices très développées (plus difficiles à détruire) ou bien intervenir dès que possible au risque d’induire un manque de sélectivité sur les jeunes plantules.

En cas d’interventions, privilégier un mélange majoritairement composé de Basagran SG à la dose de 0,7 à 0,8 kg/ha associé à 0,2 l/ha d’Emblem Flo. Ces doses sont ajustées pour éviter les problèmes de sélectivité.

Préférer une intervention en soirée pour assurer une meilleure sélectivité des applications.

Que faire en présence de graminées ?

Il existe des situations avec des problèmes de graminées, et notamment de vulpins. Il convient de traiter dès que le stade de développement de la graminée est optimal (2-3 feuilles) et que les conditions climatiques sont favorables.

Les antigraminées sont des produits très sélectifs du lin. Pour maximiser leur efficacité, il est recommandé de les utiliser à pleine dose avec un adjuvants (type huile végétale). Ce dernier est indispensable s’il n’est pas inclus dans les formulations des spécialités.

Tableau 2 : Exemples de programmes de désherbage en postlevée du lin fibre

C’est également le moment d’apporter du zinc

L’apport de zinc, s’il est nécessaire, doit intervenir au stade « Première feuille apparente ». Bien que la fenêtre d’intervention soit étroite, il est important de faire cet apport dans les meilleures conditions sous peine de brûler le lin. Ainsi, le zinc ne doit pas être apporté en cas de gelée matinale. Des conditions séchantes (vent du Nord ou d’Est) sont également défavorables.

Covid-19 : les équipes d’ARVALIS restent mobilisées et connectées
L’épidémie ne nous fait pas oublier que la campagne agricole se poursuit avec ses aléas, en particulier cette année où les conditions de cultures sont très compliquées. En ces temps de confinement et de difficultés d’accéder facilement aux parcelles, lors de vos tours de plaine et observations, n’hésitez pas à nous faire remonter tous les problèmes observés en culture et/ou questions de conjoncture via nos mails. Nous prendrons le temps d’y répondre et/ou en mutualisant les retours avec un message dédié toujours dans le souci d’accompagner au mieux les producteurs.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

1 commentaires 18 avril 2020 par LAMLIHI

Très intéressant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10