En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Préparation du lit de semences avant les semis de lin fibre en Normandie en 2019 Messagerie Hauts-de-France / Normandie

Semis de lin fibre : attendre des conditions de sol bien ressuyées

07 mars 2019

Avant de lancer les chantiers de semis de lin fibre, il est nécessaire de respecter certaines conditions pour la réussite de la culture.

Attention aux épisodes de gel du mois de mars

Les épisodes de gel (avec une température inférieure à 0°C) entre le 25 février et le 31 mars sont fréquents dans la zone de production du lin. Sur 20 ans, ils surviennent sur une durée totale comprise entre 0 et 10 jours en fonction des secteurs (tableau 1).

Tableau 1 : Nombre de jours de gel totaux médian (Tmin < 0°C) entre le 25 février et le 31 mars sur la période 1998-2018

Un semis des linières actuellement expose les parcelles de lins à divers dégâts liés au froid si des épisodes de gel surviennent au cours du mois de mars :

► Dans le cas d’une gelée avant la levée : au moment de l’imbibition des semences, des gelées blanches peuvent suffire à affaiblir les germes. Lorsqu’il y a prise en glace de la terre constituant le lit de semences, il y a alors destruction complète des graines imbibées et absence de levée.

► Dans le cas d’une période de gel survenant brutalement et précédée de températures douces, le froid ne permet pas aux plantes de s’endurcir. L’intensité des dégâts sur lin dépend de l’écart de température à l’apparition du froid.

Le gel est particulièrement préjudiciable à l’émergence du lin fibre de printemps et peut provoquer la disparition de tous les germes. Dès le stade 3-4 cm, les risques sont moindres et les plantes sont beaucoup plus résistantes.

Intervenir sur un sol réchauffé et ressuyé

Les écarts de température au cours de la journée sont actuellement encore importants avec des gelées matinales fréquentes. Ces gelées empêchent le réchauffement des sols.

Pour s’assurer une levée rapide et homogène, il est souhaitable de réaliser le semis dans des sols réchauffés c’est-à-dire quand la température du sol atteint environ 10°C et que les conditions climatiques sont douces (> 10°C). Pour optimiser les conditions de semis, l’absence de pluie dans les 48 h après la reprise des terres est recommandée.

Il est également nécessaire d’attendre un ressuyage sur une profondeur d’environ 40 cm avant d’envisager toutes interventions mécaniques afin de ne pas créer de semelle de labour ou de zone de lissage qui serait préjudiciable aux linières.

Le respect de ces conditions limitera l’exposition des linières aux ravageurs et plus particulièrement aux altises.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

2 commentaires 11 mars 2019 par ARVALIS

Bonjour. En fait, il s’agit de la valeur médiane et non de la moyenne. Par exemple, dans ce cas, s’il ne gèle pas 11 année sur 20 (donc il gèle 9 années sur 20), la valeur médiane sera 0… Pour info, le nombre de jour MOYEN de gel sur la station de dunkerque sur la période indiquée est de 1.4.

08 mars 2019 par BOURGOIS

bonjour un probleme dans vos releves de la station de dunkerque. rien que pour 2018 ,10 jours de gel entre le 25/02/2018 et le 31/03/2018 avec une pointe le 28/02/2018 à -8'8 .

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10