En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Adventices dans une parcelle de lin fibre en 2019 : deux capselles et une alchémille Messagerie Hauts-de-France / Normandie

Lin fibre : mieux vaut désherber en pré-semis et prélevée

21 mars 2019

Pour limiter efficacement les infestation d’adventices dans le lin fibre, il est recommandé d’intervenir avant les semis.

Après une semaine pluvieuse, les conditions météorologiques redeviennent favorables au semis du lin. Si les prévisions météo se confirment, les semis débuteront dans les prochains jours. Rappelons que l’état du sol est un facteur à privilégier par rapport à la période de semis. Il est primordial de semer dans un sol réchauffé et ressuyé.

Le lin est une culture sensible à la concurrence par les adventices. Il est donc souhaitable de mettre en place une stratégie efficace de désherbage dès l’implantation du lin. Les stratégies de désherbage en pré-semis et prélevée sont celles qui permettent l’obtention des meilleures efficacités. Il existe si nécessaire des solutions de rattrapages en cours de campagne.

Bilan des précipitations

Après les dernières précipitations du mois de mars, il est intéressant de regarder les cumuls de pluie depuis le début du mois de février. Ils varient d’une cinquantaine de mm à plus de 120 mm selon les secteurs de production. Ainsi, les cumuls les plus faibles (entre 40 et 60 mm) concernent essentiellement les départements de l’Eure, du Calvados mais aussi du nord des Hauts-de-France. Les secteurs les plus arrosés ont reçu entre 100 et 140 mm sur la même période (carte 1).

Carte 1 : Cumuls de précipitations du 01/02/2019 au 10/03/2019

Pour autant, l’ensemble du secteur linicole est en déficit de pluie depuis le mois d’octobre en comparaison au cumul moyen sur les 20 dernières années (carte 2). Ces déficits sont d’autant plus importants pour les secteurs côtiers de la Seine-Maritime, de la Somme et du Pas-de-Calais. Le retour à des conditions climatiques plus chaudes et ensoleillées devrait donc conduire à un ressuyage rapide des sols.

Carte 2 : Ecarts à la moyenne depuis 20 ans du cumul des précipitations entre le 01/10/2018  et le 10/03/2019

En pré-semis

Dans les situations de forte infestation de vulpin ou de ray-grass avec, ou non, la suspicion d’une résistance, il convient d’anticiper les problèmes en cours de végétation. Pour cela, l’utilisation d’Avadex 480 (triallate), en incorporation lors du semis, est l’une des meilleures stratégies. Avec un potentiel d’environ 80 % d’efficacité sur la flore de graminées, son utilisation est un levier indispensable mais ne dispense pas de rattrapage en cours de végétation dans les situations critiques. Pour optimiser son efficacité, il convient d’épandre le produit sur un sol homogène et de l’incorporer le plus rapidement possible.

En prélevée

Le désherbage en prélevée, dans les parcelles infestées de dicotylédones, constitue une solution sécurisante pour éviter une concurrence directe avec le lin. Les interventions de prélevée sont incontournables et très efficaces sur une flore comprenant des capselles, des chénopodes, des matricaires, de la morelle, du mouron, des pensées, des renouées persicaires, du rumex, des sanves et/ou du séneçon. Pour reconnaître ces adventices, consulter www.infloweb.fr.

Les produits utilisables en prélevée sont :
- Decano (sulcotrione) 2 l/ha
- Calliprime Xtra (mésotrione 480 g/l) 0,31 l/ha
- Callisto (mésotrione 100 g/l) 1,5 l/ha

Ces produits sont très faciles d’utilisation, ils doivent être appliqués sous 48 heures après le semis et sont miscibles avec l’azote. Les deux produits possèdent une action légèrement différente en fonction de la flore. Ainsi la mésotrione (Calliprime Xtra, Callisto) convient mieux pour lutter contre les pensées ou les arroches.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10