En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Parcelle de lin fibre en train de lever en avril 2017 en Normandie Messagerie Normandie / Hauts-de-France

Lin fibre de printemps : quel impact du gel ?

15 avril 2021

Les gelées apparues la semaine dernière entraînent un risque de dégâts essentiellement pour les linières en cours de levée.

A l’exception de quelques rares parcelles semées début mars, les semis ont débuté à partir du 20 mars 2021 dans les zones les plus précoces (bordure maritime – sols légers). Dans les secteurs plus tardifs – bonnes terres, ils ont été effectués majoritairement entre le 27 mars et le 4 avril. Sur l’ensemble du bassin de production, 85 à 90 % des surfaces ont été semées tous secteurs confondus.

Les conditions de semis ont été bonnes cette année. Les sols étaient ressuyés, les lits de semence étaient peu motteux et ont conservé une humidité favorable à une bonne germination des graines. En fonction des secteurs, les semis ont été réalisés dans des sols à peine réchauffés mais bien structurés. Sous l’action des températures à la hausse la semaine du 29 mars, les linières semées dans les zones précoces ont levé début avril. Les autres sont actuellement en cours de levée.

Des températures gélives matinales sont observées très régulièrement depuis la semaine dernière avec des valeurs proches des -5°C sur certaines zones les matins du 6 et 7 avril dernier (Tableau 1). Quelques dégâts de gel sont d’ores et déjà observés sur certaines linières levées. Concernant les parcelles en cours de levée, il est trop tôt pour se prononcer à l’heure actuelle.

Tableau 1 : Nombre de jours de gel sur la période du 25 mars au 13 avril 2021 et températures minimales enregistrées sous abri (Données : Météo-France)

Dégâts de gel : quels sont les symptômes pour les linières en cours de levée ?

La vague de froid s’est poursuivie cette semaine avec des températures néanmoins plus douces (entre -0.5°C et -5°C le matin selon les secteurs). Ces gelées printanières entraînent un risque de dégâts essentiellement pour les linières en cours de levée. L’épisode de pluies survenu au cours du week-end dernier est un facteur de risque supplémentaire (gel mécanique).

Les premiers symptômes visibles correspondent à une coloration jaunâtre des cotylédons et/ou de l’hypocotyle. Il convient d’estimer le pourcentage de perte et d’estimer la densité de plantes par m² intactes avant de prendre une décision. Un retournement de la parcelle où un resemis est envisageable uniquement si les linières sont en dessous de 900-1200 plantes par m² et hétérogènes avec les graines déjà germées dans les zones non levées.

Les jaunissements des lins prêts à lever ne sont pas irréversibles. Tant que l’apex, situé à la base d’insertion des premières feuilles, n’est pas touché, les plantules peuvent redémarrer.


Symptômes de gel sur cotylédons et hypocotyle (François Bert – ARVALIS)



Lin semé le 22 mars 2021 photographié le 8 avril en haut, et le 13 avril en bas (Clément CAILLY - ARVALIS)

Apport de zinc : Attendre le retour des températures douces

Le stade zinc est actuellement atteint pour les linières qui ont été semé dans les secteurs précoces – terres légères. Il convient d’attendre le retour des températures positives avant d’intervenir. Les températures négatives, associées aux morsures d’altises et à l’apport de zinc peuvent entraîner des grillures et des pertes de pieds. Pour rappel, l’apport de zinc en foliaire et en supplément du traitement de semences n’est pas obligatoire dans toutes les parcelles. Les parcelles à risques sont les suivantes :
• Terres superficielles argilo calcaires ou sols sableux
• pH supérieur à 7,5
• Apport de chaux
• Apport de résidus d’origine agroindustrielle

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10