En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Altise sur jeune plante de lin fibre en 2019 en Normandie Messagerie Normandie / Hauts-de-France

Altises du lin : surveiller leur pic d'activité pour intervenir

29 avril 2021

Malgré les températures plutôt basses pour la saison, les après-midis ensoleillés ont permis aux altises d’entrer en activité dans les parcelles de lin où elles étaient présentes. Le pic d'activité est à surveiller de près pour correctement positionner la protection.

Pour l’ensemble des dates de semis, le pic de fréquence de morsure a été observé aux alentours du 27-28 avril. Cependant, les dégâts sur les parcelles n’ont pas été les mêmes selon la date de semis (figure 1).

Les linières semées entre le 20 et le 25 mars ont profité des températures chaudes de fin mars pour lever rapidement. Si leur levée a coïncidé avec le pic d’activité des altises, la fréquence de plantes avec des morsures est resté aux alentours de 60 % (figure 2).

Concernant les linières semées entre le 28 mars et le 2 avril, la fréquence des premières attaques était plus faible, puis elle a augmenté petit à petit jusqu’à atteindre des fréquences de morsure de 50 %. Ces linières ont profité du temps plus frais pour lever lentement alors que l’activité des altises était encore ralentie.

Quant aux linières semées entre le 3 et le 5 avril, elles ont enregistré peu de morsures lors des premières observations, avant que les attaques s’intensifient et atteignent parfois jusqu’à 90 % de plantes avec des morsures.

Figure 1 : Evolution de la fréquence de plantes avec des morsures d’altises (en %) sur l’ensemble du bassin linier en fonction de la date de semis (sources : BSV inter-régional)


Figure 2 : Part des parcelles observées avec une fréquence de plante avec des morsures inférieure ou supérieure à 20 % (source : BSV inter-régional)

Repérer le pic d’activité des altises

Le pic d’activité (période de vol) de l’altise intervient lorsque la somme de température (base 13) a atteint 30°C. Pour les parcelles semées avant le 30 mars, ce pic a été atteint (hormis pour le secteur de Dunkerque). Pour les parcelles semées après le 4 avril, il a été atteint entre le 25 et le 27 avril pour presque l’ensemble des secteurs. Dans les secteurs du Nord et du Pas-de-Calais, le pic d’activité n’a pas encore été atteint (tableau 1). Pour ces secteurs, la température maximum dépasse rarement les 13°C. Les températures douces prévues cette semaine ne vont pas être favorables aux altises, néanmoins elles sont bien présentes dans les parcelles. Il convient donc de venir évaluer le risque lors d’après-midi ensoleillé.

Figure 3 : Evolution du cumul des températures en base 13°C en fonction de la date de semis – Station météo de Rouen-Boss (76)

Tableau 1 : Prévision des pics d’altise pour un semis entre le 25 mars et le 04 avril

Comment favoriser l’efficacité de son intervention pour lutter contre les altises

Le choix d’une intervention doit être raisonné en fonction du risque d’attaque.

Une fois la décision prise d’intervenir, il est important de réaliser le traitement dans de bonnes conditions. Les insecticides utilisés sont des produits de contact, il faut donc traiter en présence d’altises. Pour cela, ARVALIS préconise d’intervenir l’après-midi jusqu’en fin de soirée lorsque l’hygrométrie est remontée. De plus, pour une intervention efficace, il faut un volume de bouillis d’au moins 180 l/ha. Les altises mesurant environ 1 mm, l’utilisation de buses à forte turbulence (produisant de fine gouttelette) permettra d’augmenter les chances de toucher l’insecte.

Figure 4 : Choisir le bon moment pour intervenir en fonction de l’hygrométrie et de la présence d’altise

Retrouvez nos préconisations sur la gestion de l’altise en vidéo !


Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10