En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Le taupin est un ravageur du sol qui peut causer des degats considerables sur maïs. Ravageurs du sol du maïs

Les taupins et scutigérelles causent des dégâts importants en début de cycle

26 mars 2012

Les attaques des taupins et scutigérelles sur maïs en début de cycle peuvent causer d'importants dégâts. Il n'existe aucune technique de lutte curative. Les leviers d'action possibles sont la protection au semis, et une préparation du sol adéquate.

Reconnaissance Ravageurs – Nuisibilité – Période de sensibilité

Scutigérelle : Petits « mille-pattes » de couleur blanc crème brillant et d’une taille de 5 à 7mm. Ils se nourrissent des racines et du chevelu racinaire, ce qui a pour effet de réduire l’absorption du maïs en eau et éléments nutritifs du sol. Le maïs est exposé aux attaques de scutigérelles toute l’année mais les dégâts occasionnés depuis le semis et jusqu’au stade 10-12 feuilles sont les plus nuisibles.

Taupin : Le maïs est sensible aux attaques de larves de taupins depuis le semis jusqu’au stade 10-12 feuilles. Les larves piquent la plantule au collet, entraînant le tallage ou la disparition du pied. Avant 6-8 feuilles, les attaques entraînent le dessèchement de la plantule puis sa mort. A partir du stade 8 feuilles, la sensibilité est moindre car l’attaque n’entraîne plus systématiquement une disparition de la plante mais peut occasionner des absences d’épi. Les attaques sont réparties en foyers, voire sont généralisées à l'ensemble de la parcelle.

Des dégâts plus importants sur des maïs qui s’installent lentement

Un sol ressuyé et bien aéré favorise le déplacement, donc l’activité des taupins et scutigérelles. La présence de résidus à la surface du sol sont aussi un facteur de risque. Cependant, le rythme de croissance du maïs est également un facteur déterminant la nuisibilité. En effet, les dégâts des taupins et scutigérelles sont d’autant plus importants que l’installation et la croissance du maïs en début de cycle est lente. Ainsi, des maïs semés précocement sont exposés à un risque d’installation plus lente mais les conditions suivant le semis sont déterminantes (des conditions humides et froides après le semis sont favorables au taupin).

Préconisations

Contre ces ravageurs, il n’existe pas de technique de lutte curative. Il est possible d'utiliser des microgranulés insecticides ou de réaliser un traitement de semences :

- Cruiser 350 pour lutter contre les taupins

- Force 1,5G ou Dursban 5G pour lutter contre les scutigérelles.

La protection chimique peut s’avérer insuffisante en cas de forte population et de conditions favorables à l’attaque de scutigerelles. Il est indispensable de veiller à ne pas semer dans des conditions de sol trop aérées ou soufflées, conditions favorables aux déplacements des scutigerelles jusqu’aux jeunes racines du maïs. En outre, des semis profonds ou sur des parcelles où des dégâts de taupin ont déjà été observés sont à éviter.

En outre, en cas de forte pression des ravageurs du sol du maïs, il est recommandé d’appliquer un engrais starter pour accélérer la croissance de la plante en début de cycle. Cette pratique s’avère également intéressante, même en l’absence de risque d’attaque par les ravageurs du sol.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

1 commentaires 12 avril 2013 par DJOUDER

merci pour tous les articles.chez nous, le ravageur principal sur céréale reste le "ver blanc", dit peut etre scarabée? merci

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10