En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Triticale

Les résultats variétés 2011

05 septembre 2011

Voici notre avis 2011 sur les variétés de triticale, ainsi qu'une synthèse de leurs caractéristiques. 


Les variétés de référence (depuis 3 ans et plus)


BELLAC (RAGT – 2001 )
Productivité : A 96 % de la moyenne générale, Bellac est en retrait par rapport aux références du marché, mais sa productivité reste proche de la majorité des variétés cultivées. Rappelons que cette variété ½ tardive est fortement pénalisée par les fins de cycle difficiles (températures échaudantes, stress hydrique)
Qualité : Teneur en protéines dans la moyenne, mais PS assez faible.
Agronomie : Variété de référence au niveau de la résistance à la verse. Assez bonne tolérance à l’oïdium. En revanche, Bellac est très sensible à la rouille brune.
Conclusion : Bonnes caractéristiques agronomiques (tolérance verse et oïdium) mais potentiel en retrait avec un assez faible PS.

BIENVENU (LEMAIRE – 2002 )
Productivité : Dernière du réseau à 91 % de la moyenne générale, Bienvenu est largement distancé cette année. Très précoce à épi 1 cm et à épiaison, cette variété ne devra donc pas être semée trop tôt. Forte sensibilité à la germination sur épi.
Qualité : PS et teneur en protéines corrects.
Agronomie : Son principal défaut est une forte sensibilté à l’oïdium. En revanche, elle a une bon comportement pour les autres maladies. Tolérance à la verse dans la moyenne.
Conclusion : Sa productivité en retrait et une forte sensibilité à l’oïdium sont ses 2 défauts majeurs.

COLLEGIAL (AGRI OBT – 2006)
Productivité : Cette variété ½ tardive à gros grain présente un potentiel dans la moyenne sur 4 ans.
Qualité : Teneur en protéines dans la moyenne, mais PS assez faible.
Agronomie : Sa très forte sensibilité à la rouille jaune en fait une variété à suivre avec attention dans les régions à risque. Assez sensible à l’oïdium. Tolérance à la verse dans la moyenne.
Conclusion : Un potentiel correct, mais pénalisé par sa sensibilité aux maladies et un faible PS.

CONSTANT (LEM DEFF – 2008)
Productivité : Cette variété ½ précoce a une bonne productivité.
Qualité : Bon PS et teneur en protéines dans la moyenne.
Agronomie : Constant a montré une sensibilité à l’oïdium dans quelques essais. Faible tolérance à la verse.
Conclusion : Variété qui associé un bon potentiel à un bon PS. Attention à la verse !

GRANDVAL (AGRI OBT– 2005)
Productivité : Peu de recul sur cette variété qui montre un potentiel inférieur à la moyenne cette année. Très bonne tolérance à la germination sur épi.
Qualité : Bon PS et teneur en protéines dans la moyenne.
Agronomie : Bonne tolérance à la verse. Comportement aux maladies à surveiller, en particulier sur la rouille jaune qui a été observée dans les 2 essais touchés cette année.
Conclusion : Potentiel moyen mais variété qui possède des atouts : Bon PS, bonne tolérance à la verse, et très bonne tolérance à la germination sur épi. Sensibilité à la rouille jaune à surveiller de prés !

ROTEGO (SEM PART – 1998)
Productivité : A 99 % de la moyenne générale, Rotego n’est pas distancé par les variétés plus récentes. Cette variété ½ précoce à gros grain possède une bonne tolérance à la germination sur épi.
Qualité : PS et teneur en protéines dans la moyenne.
Agronomie : Tolérance à la verse dans la moyenne. Pas de défauts majeurs sur le comportement aux maladies.
Conclusion : Variété aux comportements dans la moyenne et sans défauts majeurs qui garde sa place dans le réseau.

SW TALENTRO (AGRI OBT– 2004)
Productivité : Potentiel en retrait sur 4 ans. Variété ½ précoce à gros grain.
Qualité : Cette variété allie un trés bon poids spécifique et une bonne teneur en protéines.
Agronomie : Tolérance à la verse dans la moyenne. Pas de défauts majeurs sur le comportement aux maladies, à l’exception d’une sensibilité assez forte à la rouille brune.
Conclusion : Potentiel en retrait, mais variété qui allie une bonne qualité à des caractéristiques agronomiques sans défauts majeurs.

TRIBECA (FLO DESPREZ – 2008)
Productivité : Encore en tête cette année et meilleur protentiel du réseau depuis 4 ans. Cette variété précoce est sensible à la germination sur épi.
Qualité : Ce n’est pas son point fort : Faible teneur en protéines et PS assez faible.
Agronomie : Bon comportement général aux maladies, à l’exception d’une sensibilité à l’oïdium qui a été observée dans quelques essais. Moyennement sensible à la verse.
Conclusion : Variété à très bon potentiel. Attention à la germina-tion sur épi.

TRISKELL (DESPREZ– 2005)
Productivité : Cette variété ½ précoce est régulière et se situe dans le groupe de tête depuis son inscription.
Qualité : Teneur en protéines assez faible, mais bon PS.
Agronomie : Variété qui doit être conduite avec attention compte tenu de sa forte sensibilité à l’oïdium et à la verse. Assez sensible à la rouille brune.
Conclusion : Variété à bon po-tentiel, mais attention à la conduite culturale !

AGOSTINO (NICKERSON – 2009)
Productivité : Cette variété tardive est légèrement inférieure à la moyenne générale sur 3 ans (97 %).
Qualité : Bon PS et teneur en protéines dans la moyenne.
Agronomie : Bon comportement général aux maladies et à la verse.
Conclusion : Variété qui présente un potentiel moyen, mais qui possède de nombreux atouts : Tolérance aux maladies, à la verse et bon PS.

TARZAN (SERASEM – 2009)
Productivité : Cette variété ½ tardive présente un potentiel dans la moyenne.
Qualité : Tarzan allie un trés bon poids spécifique et une bonne teneur en protéines.
Agronomie : Sa forte sensibilité à la rouille jaune constitue son principal point faible. Tarzan est également assez sensible à la verse.
Conclusion : Variété qui allie un un potentiel correct avec un très bon PS. Sa forte sensibilité à la rouille jaune peut la pénaliser fortement.

Les variétés récentes (depuis 2 ans)


COSINUS (MOMONT – 2010)
Productivité : Cette variété ½ précoce présente un potentiel légèrement supérieur à la moyenne générale sur 2 ans.
Qualité : Teneur en protéines et PS dans la moyenne.
Agronomie : Bon comportement aux maladies (écarts traités-non traités), mais Cosinus a présenté une sensibilité à l’oïdium dans quelques essais. Sensible à la verse (note 4 au CTPS).
Conclusion : Variété à potentiel correct. La conduite culturale doit tenir compte de sa sensibilité à la verse.

KEREON (FLO DESPREZ – 2010)
Productivité : Cette variété ½ précoce présente un potentiel légèrement inférieur à la moyenne générale sur 2 ans.
Qualité : Très bon PS, mais teneur en protéines assez faible.
Agronomie : Bon comportement aux maladies (écarts traités-non traités), à l’exception d’une relative sensibilité à la rouille brune. Très bonne tolérance à l’oïdium. Sensibilité à la verse à surveiller (note 5.5 au CTPS).
Conclusion : Variété à potentiel moyen, mais qui posséde de bons atouts : Un très bon PS et une bonne tolérance aux maladies.

MELENAC (RAGT – 2010)
Productivité : Cette variété précoce à petits grains présente un potentiel légèrement inférieur à la moyenne générale sur 2 ans.
Qualité : PS et teneur en protéines dans la moyenne.
Agronomie : Melenac a montré une sensibilité à la rouille jaune qui confirme sa note de 4 au CTPS. Melenac présente également une sensibilité à l’oïdium dans quelques essais. Bonne tolérance à la verse.
Conclusion : Variété à potentiel moyen. L’évolution de sa sensibilité à l’oïdium et à la rouille jaune doit être surveillée de prés.

ORVAL (AGRI OBT – 2010)
Productivité : Bon potentiel depuis 2 ans pour cette variété ½ précoce.
Qualité : Bonne teneur en protéines et PS dans la moyenne.
Agronomie : Orval a montré une forte sensibilité à la rouille jaune dans l’ouest. Bonne tolérance à l’oïdium. Orval est moyennement sensible à la verse.
Conclusion : Variété à bon potentiel à condition de maîtriser le risque rouille jaune.

VUKA (SEM PART – 2010)
Productivité : Résultats inférieurs à ceux de 2010. Cette variété européenne ½ précoce, inscrite en Allemagne en 2009 se situe au niveau de la moyenne générale sur 2 ans.
Qualité : Bonne qualité globale avec une bonne teneur en protéines et un bon PS.
Agronomie : Bonne tenue à la verse. Sensibilité oïdium à surveiller.
Conclusion : Variété à potentiel correct qui allie un bon PS et une bonne tenue à la verse. Pas de défauts majeurs sur le comportement face aux maladies.

Les variétés nouvelles (présentes en 2011)

ANDIAMO (NICKERSON – 2011)
Productivité : A 102 % de la moyen-ne générale Andiamo présente un bon potentiel pour cette 1ère année d’expérimentation.
Qualité : Avec Tarzan, Andiamo possède le meilleur PS du réseau. En revanche, sa teneur en protéines est assez faible.
Agronomie : Bonne tolérance aux maladies (écarts traités-non traités) et à l’oïdium en particulier. Sa sensibilité à la rouille jaune notée par le CTPS (note 5) doit être surveillée.
Conclusion : Variété à bon potentiel avec un très bon PS. Pas de défauts majeurs observés pour l’instant sur le comportement agronomique.

CORNILLAC (RAGT – 2011)
Productivité : A 95 % de la moyenne générale, cette variété ½ tardive à gros grains déçoit pour cette 1ère année d’expérimentation.
Qualité : PS et teneur en protéines dans la moyenne.
Agronomie : Bonne tolérance aux maladies (écarts traités-non traités) et à l’oïdium en particulier.
Conclusion : Variété à potentiel moyen mais sans défauts majeurs.

HYT PRIME (UNISIGMA – 2011)
Productivité : A 96 % de la moyenne générale, cet hybride précoce à gros grain déçoit pour cette 1ère année d’expérimentation.
Qualité : Teneur en protéines im-pressionnante et PS dans la moyenne.
Agronomie : Bonne tolérance globale aux maladies.
Conclusion : Variété à potentiel moyen mais sans défauts majeurs. Sa teneur en protéines élevée peut constituer un atout pour ceux qui en recherchent.

QUATREVENTS (FLO DESPREZ – 2011)
Productivité : A 104 % de la moyen-ne générale, Quatrevents présente le meilleur potentiel des variétés nouvelles.
Qualité : Mauvaise qualité : Le plus faible PS du réseau et une faible teneur en protéines.
Agronomie : Malgré une note de 7 au CTPS, une sensibilité à l’oïdium a été observée au cours de cette campagne.
Conclusion : Variété à potentiel intéressant, mais son faible PS peut la pénaliser.

REMIKO (SECOBRA – 2011)
Productivité : Potentiel inférieur à la moyenne générale (98%) pour cette 1ère année d’expérimentation.
Qualité : Bon PS et teneur en protéines dans la moyenne.
Agronomie : Bonne tolérance globale aux maladies.
Conclusion : Variété à potentiel moyen mais avec un bon PS et sans défauts majeurs.

RENOVAC (RAGT – 2011)
Productivité : Potentiel inférieur à la moyenne générale (98%) pour cette 1ère année d’expérimentation.
Qualité : Bon PS et teneur en protéines dans la moyenne.
Agronomie : Bonne tolérance à l’oïdium Sa sensibilité à la rouille jaune notée par le CTPS (note 5) doit être surveillée. Attention égale-ment à sa forte sensibilité à la rhynchosporiose qui peut apparaître précocement. A ce niveau d’intensité, la nuisibilité de cette maladie doit être précisée.
Conclusion : Variété à potentiel moyen mais sa sensibilité à la rouille jaune et à la rhynchosporiose peuvent conduire à des interventions fongicides précoces.


Pour en savoir plus sur les préconisations et les essais rendements, consultez Choisir et décider 2011 Céréales 1 - Variétés et traitements d'automne - de votre région.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

Mots-clés :

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10