En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
couvert de ray-grass d'Italie Couverts végétaux

Le ray-grass d'Italie, une excellente culture dérobée peu appréciée en système céréalier

04 juin 2012

Un tableau synthétique vous présente les principales caractéristiques du ray-grass d'Italie et son comportement en tant que culture intermédiaire. L’accent est mis sur sa facilité d’implantation et de destruction suivant la technique utilisée.

Espèce : Ray-grass d’Italie
Famille : Graminée

Enracinement

Fasiculé

Densité de semis du couvert solo (kg/ha) (à réduire en cas de mélange)

15

 Type de semis

Semis sous la coupe à la moisson

Assez adapté

Semis avec un semoir

Adapté

Semis à la volée sur déchaumeur avec un bon recouvrement des semences

Adapté

Semis à la volée peu recouvert (suivi d’un roulage ou au niveau du rouleau du déchaumeur)

Assez adapté

Facilité de destruction pendant l’interculture (le développement du couvert a aussi un fort impact sur sa facilité de destruction)

Gel

Faible

Broyage

Faible

Roulage sur gel

Faible

Outil de déchaumage

Moyenne

Labour

Bonne

Destruction chimique

Bonne

Assez facile à implanter, mais plus délicat à détruire, le ray-grass est peu apprécié en système céréalier (effet dépressif sur la culture suivante, risque de salissement...). Les variétés alternatives de courte durée s'installent rapidement et leur pérennité ne dépasse pas 6 mois. Elles sont adaptées à un usage en interculture. Apprécié comme plante dérobée, le ray-grass améliore la structure du sol sur les 10-15 premiers centimètres de sol en cas de bon développement.

 Haut de page

Couvert de ray-grass d'Italie

Semences de ray-grass d'Italie


Cliquer sur l'image pour l'agrandir


Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Haut de page

Pour plus d'informations retrouvez nos fiches couverts sur le site www.fiches.arvalis-infos.fr

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant