En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
couvert de caméline Couverts végétaux

La caméline, une biomasse souvent plus faible que les autres crucifères

04 juin 2012

Un tableau synthétique vous présente les principales caractéristiques de la caméline et son comportement en tant que culture intermédiaire. L’accent est mis sur sa facilité d’implantation et de destruction suivant la technique utilisée.

Espèce : Caméline
Famille : Crucifère


Cette crucifère ne produit pas autant de biomasse que les autres crucifères. Cela peut aussi la rendre plus facile à enfouir qu'une grande moutarde. Sa floraison est très précoce et il faut veiller si elle est semée tôt à la détruire avant la production de semences viables (pouvant éventuellement lever les années suivantes). Son effet allélopathique sur les adventices n’a pas été vérifié dans toutes les situations : sa biomasse inférieure à d’autres espèces l’a probablement handicapée.

Couvert de caméline Semences de caméline

couvert de caméline

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

graines de caméline

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


Plus d'infos

Pour en savoir plus, consultez la fiche Caméline du site www.fiches.arvalis-infos.fr dont les fiches Couverts décrivent les cultures intermédiaires suivant leurs caractéristiques techniques, leur adaptation au système de culture et aux pratiques culturales (semis, destruction).
Elles donnent également des indications sur leurs bénéfices induits et leur valorisation possible.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10