En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
panicule de sorgho a maturité Sorgho grain

La récolte 2011 confirme les faibles valeurs en tanins

14 mai 2012

La présence de tanins dans l’alimentation animale constitue un facteur antinutritionnel important chez les monogastriques. Le sorgho a la réputation d’afficher des valeurs en tanins élevées. Cependant, les enquêtes montrent que depuis les années 1990, la teneur moyenne des tanins des sorghos produits en France est faible.


 Le principal débouché du sorgho grain produit en France est l’alimentation animale avec un export massif principalement vers l’Espagne. Dans certains contextes de prix, le sorgho reprend de l’intérêt dans les formules au point d’en importer. Cependant, des doutes subsistent chez certains utilisateurs sur le risque lié à la présence de tanins, facteur antinutritionnel chez les monogastriques. En effet, chez le porc, 1 % de tanins réduit de 7 % la valeur énergétique du sorgho et de 9 % sa valeur protéique (Pérez et Bourdon, 1984). Chez le coq adulte, 1 % de tanins réduit de 11 % la valeur énergétique du sorgho (Grosjean et Métayer, 1993). Or, depuis les années 1990, les variétés cultivées en France ne peuvent être inscrites au Catalogue Officiel Français que si elles ont une faible teneur en tanins (<0,30 % MS).

Pour répondre aux questionnements des utilisateurs, le niveau des teneurs en tanins des sorghos collectés dans le cadre de l’enquête qualité ARVALIS / FranceAgriMer de la récolte 2010 a été mesuré et les résultats publiés sur News@lim N°28. Ces résultats montraient une teneur moyenne en tanins de 0,23 % MS, et une variation de 0,14 à 0,42 % MS, confirmant ainsi la faible présence de tanins dans les sorghos grains produits en France. Cependant, ces teneurs étaient en augmentation par rapport à celles observées dans les années 1990 (0,06 % MS en moyenne).

Tout l’intérêt de ces mesures tient au fait que les tanins constituent un facteur essentiel de variation de la valeur alimentaire des sorghos à la fois chez les porcs et les volailles.
 Ainsi, afin de vérifier s’il y avait une dérive dans le temps de la teneur en tanins, des échantillons de la récolte 2011 ont été analysés. Les résultats obtenus sur les 23 échantillons de sorghos de la récolte 2011 ont une teneur moyenne en tanins de 0,05 % et les teneurs mini et maxi varient de 0,01 à 0,18 %.

Ces résultats confirment les faibles voire très faibles présences de tanins dans les sorghos grains produits en France. 9 échantillons sur 10 ont une teneur ≤ 0,05 %. On retrouve ainsi en 2011 les faibles niveaux observés dans les années 1990. Ils ont permis également de valider la relation entre la teneur en tanins et la valeur énergétique chez le coq adulte des sorghos :
EMA (kcal/kg MS) = 3877 – 428 x tanins (% MS)


valeur énergétique de la ration en fonction de la teneur en tanins. Une teneur en tanins élevée pénalise fortement la valeur energetique de la ration





Ceci confirme donc l’intérêt pour un formulateur de disposer de sorghos pauvres en tanins, qui assurent une bonne valeur énergétique ou, dans le cas de certains sorghos d’importation, de connaître précisément la teneur en tanins afin d’estimer au mieux la valeur alimentaire du lot de sorgho.


evolution de la valeur energeitique du sorgho grain

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10