En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Epis de blé dur Récolte 2015

La plaquette « qualité des blés durs français » est disponible

13 octobre 2015

Poids spécifiques, teneur en eau, taux et qualité des protéines, couleur, vitrosité... Retrouvez les résultats de l’enquête Qualité menée par FranceAgriMer et ARVALIS – Institut du végétal dans les quatre bassins de production du blé dur.

Des rendements 2015 du niveau de 2013

Par la combinaison de bons rendements et d’une hausse des surfaces d’environ 12 % par rapport à 2014, la production française 2015 de blé dur revient au niveau de 2013, autour de 1,8 Mt, soit une augmentation de 22 % par rapport à l’an passé. La France conforte ainsi sa position de producteur majeur de blé dur dans l’Union Européenne, en deuxième place derrière l’Italie.

Une qualité de haut niveau

Côté qualité, les forts potentiels mis en place en début de remplissage grâce à l’ensoleillement, ainsi que les conditions climatiques sèches en fin de cycle, ont permis d’obtenir un poids spécifique élevé à la récolte, à 80,3 kg/hl en moyenne, en hausse par rapport à 2014. La quasi-totalité des blés (99 %) dépasse ainsi le seuil de 76 kg/hl.

Grâce au temps généralement sec à la récolte, les indices de chute de Hagberg sont très élevés et 88 % des blés se situent au-dessus de 300 secondes. La teneur en eau des blés, de 11,7 % en moyenne à l’entrée des silos de collecte, est particulièrement basse cette année dans l’ensemble des bassins.

La teneur en protéines moyenne de 13,2 % est quant à elle proche de celle de l’an passé.

La vitrosité, qui est conditionnée par la pluviométrie en fin de cycle et par le taux de protéines, est d’un bon niveau cette année avec une moyenne à 89 %. Seulement 8 % de la collecte est inférieure à 80 %.

Le taux de grains mouchetés est quant à lui très bas et permettra de s’adapter à tous les cahiers des charges avec une moyenne nationale à 1,5 %, 71 % des blés se situant en-dessous de 2 %. Enfin, en raison de la qualité génétique des variétés françaises et des températures élevées en fin de cycle, la couleur des blés est d’un très bon niveau, avec un indice de jaune très élevé et un indice de brun bien contenu.

Téléchargez la plaquette “Qualité des blés durs français” publiée en septembre 2015 par FranceAgriMer et ARVALIS – Institut du vegetal.

93 silos enquêtés
L’enquête Qualité des blés durs français est réalisée par FranceAgriMer et par ARVALIS - Institut du végétal, avec le soutien d’Intercéréales et du Groupement National Interprofessionnel des Semences et Plants (GNIS).
Elle a pour objectif d’informer sur la qualité du blé dur collecté dans 93 silos appartenant à des organismes stockeurs, coopératives ou négociants. Pendant la moisson, 152 échantillons ont été prélevés à l’entrée des silos par les agents de FranceAgriMer selon les regroupements mis en place par les collecteurs. Ces échantillons ont ensuite été expédiés aux laboratoires de FranceAgriMer et d’ARVALIS - Institut du végétal pour analyses.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10