En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
vidéo JNO Expérimentation

Les solutions contre la jaunisse nanisante de l'orge mises à l'épreuve

24 septembre 2015

Les traitements de semences sont-ils indispensables contre cette maladie virale transmise par les pucerons d’automne ? Une intervention relais en végétation est-elle payante en cas d’automne doux ? La tolérance de certaines variétés offre-t-elle une protection efficace ? Pour répondre à ces questions, une plateforme d’essais a été mise en place depuis 2012 dans le Tarn. Visite du dispositif avec Régis Hélias et Nathalie Robin, ingénieurs chez ARVALIS – Institut du végétal.

Difficilement prévisible, la JNO est une maladie virale transmise par les pucerons d’automne qui peut engendrer des pertes de rendement très significatives (20 q/ha en moyenne, 60 q/ha ou plus en cas d’infestations soutenues de pucerons).

Une plateforme d’essais implantée dans le Tarn est dédiée à cette problématique sur blé tendre, blé dur et orge. Différentes solutions de protection y sont étudiées en situations de forte exposition, avec des semis précoces : les traitements insecticides, sur semences et en végétation, et la tolérance des variétés à la JNO.

Insecticides : un gain de rendement de 60 q/ha sur orge !

Les conditions climatiques de l’automne 2014 ont été particulièrement favorables à la présence de pucerons sur ce site. Sur orge, espèce de céréale la plus sensible à cette maladie, les pertes de rendement sur le témoin non traité ont atteint 60 q/ha par rapport à la meilleure protection.

Dans des conditions de fortes infestations de pucerons, avec une présence prolongée sur la culture à l’automne, la protection insecticide à montrer toute son efficacité : le traitement des semences à base d’imidaclopride (Gaucho 350) a permis un gain de rendement de 51 q/ha sur orge. Quand il a été complété par une intervention relais de plein champ (Karaté Zéon), le gain s’est accru de 9 q/ha supplémentaires. Cette même performance peut être atteinte avec des traitements insecticides en végétation, mais à condition de bien les positionner, et de les renouveler : sur blé comme sur orge, dans les conditions de ces essais, trois traitements (Karaté Zéon) ont été nécessaires pour y parvenir.

Une différence de sensibilité variétale avérée

L’utilisation de variétés tolérantes à la JNO constitue une autre voie de protection. Les essais conduits par ARVALIS – Institut du végétal ont clairement montré une différence de sensibilité des variétés d’orge, avec des pertes de rendement allant de 8 à 69 q/ha comparativement à la situation avec protection insecticide (Gaucho 350 + relais insecticide en végétation).

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

1 commentaires 08 juillet 2016 par ARONDEL

avez vous essayer les melange de varietés en blé tendre cela peu contribuer a perturber les colonies de pucerons du fait que toutes les varietés ne sont pas toutes attirantes

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10