En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Céréales à paille

La gamme herbicide compte deux nouvelles spécialités

04 octobre 2012

Deux herbicides sont utilisables dès cette campagne : Daiko, un anti-graminées et Picotop, un anti-dicotylédones.

Contre les graminées

Daiko associe deux substances actives ainsi qu’un safener. Le clodinafop possède une action anti-graminées stricte, alors que le prosulfocarbe est muni d’un spectre plus large comprenant quelques dicotylédones (cf Défi/Roxy 800 EC). Daiko peut être utilisé entre le stade première feuille et le stade 5 talles visibles. Pour les interventions de printemps, la dose autorisée est de 3 l/ha mais elle est limitée à 2,25 l/ha lors des applications d’automne/hiver.

Mieux vaut positionner Daiko de façon précoce, vers 1-2 feuilles. Selon les essais réalisés à ces stades, et compte tenu de sa dose réduite, Daiko est plus intéressant en mélange avec d’autres anti-graminées (Carat, Fosburi ou Quartz GT) qu’utilisé seul. L’association Daiko + Quartz GT affiche une bonne régularité (attention à 3 l de Daiko et non 2.25 l/ha), sauf en cas de flore résistante ou en conditions sèches. Au vu de la dose d’homologation de Daiko, celle de son partenaire doit en conséquence être renforcée. Un mélange Daiko 2l/ha + Quartz GT 2 l/ha affiche une très bonne efficacité sur vulpins (graphique 1). Alors que Daiko 2,25 l/ha + Carat 0,8 l/ha est très intéressant sur ray grass (graphique 2). En présence de résistance aux fops dans la parcelle, il est préférable de conseiller Défi ou Roxy 800 EC.

Pour en savoir plus sur la lutte chimique contre les graminées dans des céréales à paille, cliquez sur le lien.


Contre les dicotylédones

Picotop peut être uniquement appliqué tous les deux ans, à la dose de 2l/ha soit en une seule fois, soit en fractionné dans l’intervalle autorisé (début tallage à stade épi 1 cm).

Il s’agit d’une nouvelle spécialité très intéressante car elle présente de bonnes performances et est sans inhibiteur de l’ALS, ce qui permet d’alterner les modes d’action.

Au sein des essais menés par ARVALIS - Institut du végétal depuis 3 ans, Picotop à 2L/ha affiche une très bonne efficacité sur pensées, lamiers, véroniques, coquelicots, géranium, bleuets, stellaires et les principales crucifères (capselles, sanves). Même s’il n’est pas au niveau des références actuelles, il est suffisamment efficace sur gaillets si la densité reste faible. En cas de forte pression gaillets, matricaires ou ombellifères, Picotop doit être complété, selon la flore : avec du fluroxypyr pour les gaillets, avec du metsulfuron pour les matricaires, ombellifères et géraniums ou avec du florasulame pour lutter à la fois contre les gaillets et les matricaires.

Il est possible de réduire la dose sur véroniques (à 1l/ha), coquelicots (1.5l/ha), pensées (1.5l/ha) et crucifères sans diminuer l’efficacité, uniquement si l’intervention a lieu sur des adventices jeunes, au stade 3 – 4 feuilles maximum. Au delà, la pleine dose est requise (graphique 3).


Pour assurer une bonne efficacité du désherbage sur le long terme, il est indispensable de combiner au désherbage chimique des techniques de lutte agronomique telles que la rotation des cultures ou le travail du sol.

Téléchargez en PIÈCES JOINTES :
- Graphique 1 : comparaison de Daiko en association en applications d’automne, sur vulpins
- Graphique 2 : comparaison de Daiko en association, en applications d’automne, sur ray grass
- Graphique 3 : spectre d’efficacité de Picotop, à 2 l/ha, en sortie d’hiver

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10