En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
prairie de légumineuses Fourrages

L'introduction de légumineuses améliore la pousse estivale des prairies

24 juillet 2014

Les légumineuses présentent deux avantages : une pousse relativement stable dans le temps, en particulier lors de la période estivale et une bonne valeur alimentaire. Elles sont d'autant plus intéressantes lorsqu'elles sont associées aux graminées.

Légumineuses : des besoins en chaleur plus élevés que le ray-grass

Les légumineuses démarrent plus tard en végétation car leurs besoins en chaleur et lumière sont plus élevés. Ainsi, le zéro de végétation du trèfle blanc (6°C) est nettement plus élevé que celui du ray-grass (aux alentours de 0°C). Leur rendement de printemps est donc inférieur à celui des graminées au printemps. En revanche, leur production estivale est supérieure. Certaines espèces telles que la luzerne peuvent tolérer des températures jusqu’à 40°C.

L'association graminées-légumineuses permet d'améliorer sensiblement la pousse estivale tout en bénéficiant d'une pousse printanière équivalente à celle d'une graminée en pur. A l'inverse, la reprise de végétation est plus lente en sortie d'hiver.

Légumineuses : un fourrage bien ingéré et de bonne valeur alimentaire

Les légumineuses ont une bonne digestibilité, et ce sur l’ensemble du cycle. Ceci est lié à l’importance des feuilles par rapport aux tiges. Les feuilles sont toujours plus digestibles car peu lignifiées, riches en matières azotées et en matières minérales. Les légumineuses sont donc également des fourrages riches en azote et en énergie, et dont les valeurs sont relativement stables dans le temps. De plus, les légumineuses sont très bien consommées par les animaux. La capacité d’ingestion de RGA + TB est toujours plus élevée que celle du RGA seul.

L'intérêt des prairies multi-espèces
Une prairie est qualifiée de multi-espèces si elle comprend au moins trois espèces différentes de deux familles différentes. Les prairies multi-espèces s'adaptent à l'hétérogénéité intra-parcellaire et affichent une production plus régulière sur l'ensemble de l'année.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant