En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Paysage de blé dur en Occitanie en 2018 Messagerie Occitanie

L’intérêt du blé dur subsiste

27 septembre 2018

La campagne de blé dur 2017/2018 a été marquée par une qualité dégradée, des rendements faibles et des prix mauvais. Toutefois, cela reste globalement une culture avantageuse par rapport au blé tendre.

Le blé dur toujours intéressant en pluriannuel

Malgré une conjoncture défavorable, le blé dur reste plus intéressant que le blé tendre 8 années sur 10 dans la région.

Sur l’étude menée chaque année sur le département de la Haute Garonne, sur la base de données CER (prix payé producteurs avec réfaction + différentiel de rendement blé dur / blé tendre en parcelle agriculteurs), on retrouve une marge brute plus élevée en blé dur 8 années sur 10 comparativement au blé tendre. Malgré des rendements supérieurs et des intrants plus faibles en blé tendre, en pluriannuel, le blé dur reste intéressant pour la région.

A retenir

- Une forte variabilité du différentiel de marges existe entre les deux cultures selon les années.
- Le différentiel prix ressort comme l’élément le plus corrélé au différentiel marge.
- En moyenne 5 ou 10 ans, le blé dur ressort comme la plus rentable des deux cultures (de l’ordre de + 200 €/ha en moyenne).
- L’année 2018 est prévue comme très en retrait, lié à deux paramètres impactés en même temps : le rendement et les prix très dégradés avec la qualité.

Blé améliorant = contrat
• Le blé améliorant est une filière très petite. Le marché des BAF concerne en effet des volumes restreints. Ne mettez en place que le blé améliorant que vous pouvez contractualiser.
• Le pilotage d’un blé améliorant se fait comme un blé dur : autant de charge en azote et fongicide. Baisser en intrant sur un blé améliorant a les mêmes impacts que sur un blé dur : le rendement diminue et la qualité se dégrade et des réfactions peuvent être appliquées.
• L’écart de rendement entre le blé dur et blé améliorant est très faible.
• La disponibilité en semences est très réduite cette année.

En production de blé dur, penser à ne pas négliger la conduite. Le pilotage en culture peut vous permettre d’ajuster vos intrants au plus juste.

Pour bien démarrer la campagne 2018/2019, téléchargez le bulletin Challenge Blé dur n°1

Au sommaire :
- Résultats variétés (les préconisations ARVALIS - Institut du végétal, rendements, dates et densités de semis, le catalogue variétés)
- Implantation et traitements d'automne ( fertilisation PK, implantation, traitements de semences, ravageurs d'automne, désherbage de prélevée)

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10