En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Contamination des céréales par les sclérotes Les vrai/faux de l'ergot

L’ergot ne se conserve pas très longtemps dans le sol

20 août 2020

Contrairement aux idées reçues, les sclérotes d’ergot sont viables 2 ans.

Deux sources de contamination possibles au champ :
- Sclérotes qui se sont développés dans les céréales ou les graminées adventices (vulpin, ray-grass…) lors de la culture précédente, dans le champ ou en bordure. 
- Apport exogène de sclérotes avec les semences.


Un sclérote n’ayant pas germé (à gauche), face à un sclérote germé (à droite) qui présente un aspect ridé et des fragments de pédicelles.

► Les sclérotes s’affaiblissent au fil du temps (baisse du pourcentage de sclérotes susceptibles de germer d'une année à l'autre). 

► Pour les sclérotes proches de la surface (enfouis à moins de 5 cm ou laissés en surface) :  leur germination dépend des conditions d’humectation, plus irrégulières en surface. S’ils ne germent pas durant le printemps suivant du fait de conditions trop sèches, ils peuvent encore germer durant le second printemps.

► Les sclérotes enfouis rencontrent généralement des conditions d’humectation favorables à leur germination dès le premier printemps. La profondeur d'enfouissement est déterminante dans le développement de la maladie au printemps suivant !

► Après 2 années passées au sol ou sous terre, les sclérotes ne sont plus en mesure de produire des têtes à périthèces. 

Les sclérotes ont une viabilité courte ! C’est une opportunité à saisir pour gérer l'ergot. 

Tableau 1 : Pourcentage de germination des sclérotes au cours du temps en fonction de leur profondeur d’enfouissement (0, 5, 10 ou 25 cm)

Source : ARVALIS – 2010-2013.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

2 commentaires 25 août 2020 par ARVALIS

Bonjour, les sclérotes peuvent germer dans le sol même profondément, par contre, s'ils sont enfouis à plus de 10 cm, les têtes à périthèces émises ne peuvent pas rejoindre la surface et donc ne peuvent pas disperser des spores d’ergot dans l’air et contaminer les épis des graminées à floraison. Pour aller plus loin, une fiche spécifique sur le travail du sol est en cours de préparation.

24 août 2020 par VIVIER

Effectivement je pensais que les sclérotes d'ergot avaient une longévité dans le sol d'une dizaine d'années! Il me semble avoir lu également qu'en cas de production de sclérotes importante une année, le labour pouvait être efficace en enfouissant les sclérotes pour éviter qu'elles ne germent l'année suivante. D'après le graphique je comprends que les sclérotes peuvent germer à des profondeurs importantes. Du coup le labour est il efficace?

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10