En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Semoir Messagerie Champagne-Ardenne

Jusqu'où décaler les semis de blé sans pénalité ?

22 octobre 2020

Certaines variétés de blé réagissent assez bien aux semis tardifs au regard des dernières références acquises durant la campagne 2019/20 en Champagne crayeuse et en Barrois. Des résultats conformes à la synthèse pluriannuelle.

Plusieurs raisons peuvent amener à décaler les semis de blé : gestion du désherbage ou des pucerons vecteurs de JNO (+15-20 jours en général), récolte tardive du précédent (jusqu’à +1,5 mois après betteraves), une météo capricieuse (pluies)…

Résultats en Champagne Crayeuse

En Champagne crayeuse, un décalage de 20 jours à partir du 1er octobre a généralement peu d’impact sur le rendement (pertes de 0 à 5 %). Dans l'essai 2019/20, une seule variété perd 15 % de rendement. A noter que les variétés dernièrement inscrites sont souples sur la date de semis au regard de leur précocité : des variétés dites ½ précoces peuvent aussi bien être semées le 5 octobre que le 20 octobre sans impact sur la productivité. Seule la densité de semis est à ajuster.

Les résultats en semis de novembre sont plus incertains : pertes de 10-15 %. Retenons que l’hiver doux dernier a plutôt été favorable au décalage de date de semis : la perte était limitée à 5 % en 2020 pour LG Absalon et Rubisko. Néanmoins, dans certains cas, les pertes ont été plus importantes, autour de 20 % (précédent betteraves), avec des conditions de semis plus difficiles et une réponse plus forte au stress hydrique, en particulier pour les variétés plus tardives (Chevignon/KWS Extase).

Au-delà du 15 novembre, les résultats sont plus pénalisants et aléatoires (pertes supérieures à 20 %). Le choix d’une culture de printemps est souvent la meilleure option dans notre région.

Figure 1 : Synthèse pluriannuelle date de semis du blé en Champagne Crayeuse

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Résultats en Barrois

Les sols argilo-calcaires et le climat hivernal généralement froid des plateaux du Barrois en font un terroir plus sensible au décalage important des dates de semis. Les pertes de plantes durant l’hiver, et la sensibilité accrue au stress hydrique et températures chaudes de fin de cycle ont pour conséquence des rendements souvent en retrait pour les semis de fin octobre et début novembre (-10 à -20 %).

Particularité depuis 2 ans (2019 – 2020), la pression vulpin est très forte en semis de septembre et le désherbage, même en programme automne + sortie d’hiver, ne permet pas de lever toute la nuisibilité liée aux adventices. Résultat : la date de semis autour du 15-20 octobre offre les meilleurs rendements : des pénalités liées à ce décalage physiologique sont contrebalancées par un bonus sur la maîtrise du désherbage. Pour mémoire, 30-50 vulpins/m² c’est 10 à 30 q/ha de pertes de rendement.

Figure 2 : Synthèse pluriannuelle date de semis du blé en Barrois

Ajuster le choix variétal en semis tardif

Un essai croisant dates de semis et collection variétale a été réalisé en 2019/20 à Cuperly (51-craie) : semis à 320 grains/m² le 14 octobre comparé à un semis à 400 grains/m² le 11 novembre 2019. La perte moyenne de rendement est de 12 q/ha (97 q/ha en octobre et 85 q/ha en novembre).

Certaines variétés restent performantes en semis de novembre : LG ABSALON, WINNER, TENOR, CHEVIGNON, RUBISKO.

On peut classer les variétés en 4 groupes (tableau 1) :
- Les variétés avec un potentiel moyen à la fois en semis classique et décalé.  
- Les variétés avec un bon potentiel à la fois en semis classique et décalé.
- Les variétés avec un potentiel moyen en semis classique et un bon potentiel en semis décalé.
- Les variétés avec un bon potentiel en semis classique et un potentiel moyen en semis décalé. 
Les deux premières catégories sont celles où le décalage aura le moins d’impact au final.

Tableau 1 : Répartition des variétés de blé tendre selon leurs rendements obtenus pour différentes dates de semis

Figure 3 : Résultats essai 2020 (Cuperly - 51) : rendements en q/ha selon la date de semis


Figure 4 : Synthèse de 4 essais 2020 en semis de novembre : 51, 02, 27 et 36

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10