En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Alimentation des porcs a l'auge Alimentation animale

Jouer la complémentarité pois / tourteau de colza en porcs

10 avril 2013

Pour les porcs, le mélange pois et tourteau de colza permet de s'approcher de la valeur énergétique et du profil en acides aminées du tourteau de soja. Il est donc possible dans la formulation de diversifier l'approvisionnement en protéines sans pénaliser les performanes techniques ou économiques.

Une complémentarité proche du tourteau de soja

Pois et tourteau de colza sont des matières riches en protéines bien différentes. Le pois ne contient que 21 % de protéines comparativement aux tourteaux de colza et de soja où elles représentent respectivement 34 à 45 % de la matière brute. Mais sa richesse en amidon lui confère une valeur énergétique élevée pour les monogastriques. En porc, l'expression de la valeur énergétique en énergie nette (EN) pour la croissance est favorable au pois qui présente une valeur de 2320 kcal/kg de matière brute, près de 20 % supérieure à celle du tourteau de soja (1940 kcal) et plus de 50 % à celle du tourteau de colza (1510 kcal). Le mélange de pois et tourteau de colza permet donc de s'approcher de la valeur énergétique du tourteau de soja auquel il peut se substituer.

La complémentarité des pois et tourteaux de colza peut également s'apprécier par les teneurs en acides aminées (AA) indispensables. Alors que le pois présente la protéine la plus riche en lysine (7,3 % contre 6,1 % et 5,3 % respectivement pour le tourteau de soja et le tourteau de colza), le tourteau de colza offre lui les plus fortes concentrations en AA soufrés, méthionine et cystine (4,5% contre 2,9 % et 2,3 % respectivement pour les tourteaux de soja et le pois).

L'association du pois et du tourteau de colza permet ainsi de s'approcher du profil en AA du tourteau de soja. Mais le pois est plus pauvre en tryptophane que les deux tourteaux. Il est donc parfois nécessaire de le complémenter pour obtenir un apport équilibré en AA.

Des limites d'incorporation

Selon l'IFIP - Institut du porc, les limites maximales d'incorporation du tourteau de colza sont de 12 % en procelet deuxième âge, 15 % pour les porcs en croissance et en finition, 10 % pour les truies gestantes et allaitantes. En pois, seul un plafond de 30 % existe pour les porcelets deuxième âge.

Il est tout à fait possible d'incorporer pois et tourteau de colza en formules porcs en croissance et finition tout en respectant les normes Corpen sur la teneur en matières azotées totales (MAT) et le phosphore digestible sans pénaliser les performances techniques. Les performances économiques sont quant à elles fortement liées aux cours du pois, et des tourteaux de colza et de soja.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10