En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Irrigation du maïs en floraison en juillet 2020 en Poitou-Charentes Messagerie Poitou-Charentes

Irrigation du maïs grain : c’est la fin !

27 août 2020

La campagne d’irrigation se termine pour la majorité des parcelles de maïs. Pour les plus tardives, ce sera d’ici début septembre. Des dates habituelles pour notre région.

Quand faire le dernier tour d’eau ?

L’arrêt de l’irrigation peut se raisonner sans risque pour le rendement à partir du stade 50 % d’humidité du grain (H50), en fonction de l’état hydrique du sol, de sa réserve utile et des prévisions météo.

L’objectif est d'irriguer juste ce qu'il faut pour n'épuiser la réserve facilement utilisable (RFU) qu'après le stade humidité du grain à 45 % (H45).

Une fois le stade H50 atteint :
• En sol à bonne réserve en eau, l’irrigation est terminée ;
• En sol à réserve moyenne, il est recommandé de faire un dernier tour d’eau à dose réduite s’il n’y a pas de pluie annoncée dans la semaine ;
• En sol à faible réserve (sol superficiel, sol à RFU épuisée), une dernière irrigation est à réaliser à dose normale.

Au-delà du stade 45 % d’humidité du grain (qui intervient environ une semaine après le stade H50 en conditions normales), l’irrigation est très rarement valorisée. Une irrigation trop tardive, indépendamment du surcoût inutile, risque d’augmenter l’humidité du grain à la récolte et de limiter le bon ressuyage du sol pour récolter dans de bonnes conditions.

Quand mon maïs a-t-il atteint le stade 50 % d’humidité du grain ?

Le calcul se fait à partir du besoin en somme de températures base 6/30°C de la floraison femelle au stade H50 et en combinant les données météo observées, médianes et prévisionnelles à 8 jours. Il faut entre 580 et 700°J depuis la floraison femelle, selon les précocités, pour atteindre le stade H50. Selon les températures dans les jours à venir, les dates prévisionnelles peuvent varier d’un ou deux jours.

Attention, ces prévisions sont moins pertinentes dans les situations soumises à des stress hydriques prononcés.

Tableau 1 : Dates prévisionnelles indicatives du stade d’humidité du grain de 50 % par groupe de précocité

La plupart des variétés ont fleuri entre début et mi-juillet. L’irrigation est d’ores et déjà terminée pour les plus précoces et devrait s’arrêter d’ici début septembre pour les situations les plus tardives.

Pour estimer le stade des maïs, consultez la vidéo « Maïs : quand arrêter l’irrigation ».

Tenir compte de l’état hydrique des sols et des perturbations à venir

L’état hydrique des sols dépend des derniers apports d’irrigation et des précipitations d’août.

Il peut être estimé de manière plus précise grâce un outil d’aide à la décision calculant le bilan hydrique comme Irré-LIS®, ou bien par des mesures au champ (sondes tensiométriques ou capacitives).

Les prévisions météorologiques annoncent une demande climatique plutôt faible et des perturbations pour la fin de semaine, qui sont à prendre en compte dans la décision. Au stade H50 avec une RFU qui n’est pas épuisée, il est possible d’économiser un tour d’eau.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10