La fertigation en culture de pomme de terre permet d’apporter l’azote et le potassium de façon fractionnée par le système de micro-irrigation. Irrigation

Pomme de terre : intégrer la fertigation à la stratégie de fertilisation

29 mars 2011

La fertigation en culture de pomme de terre permet d’apporter l’azote et le potassium de façon fractionnée par le système de micro-irrigation. Les apports de phosphate sont à éviter par cette technique si l’eau est calcaire. Le nitrate d’ammonium, l’urée et la solution azotée (39 % N) peuvent être employés en fertigation azotée.

Apport d’azote par la fertigation : des études ont montré en comparant la fertigation en 3 apports réalisés entre 30 et 52 jours après levée à une dose totale apportée à la plantation sur une culture irriguée par aspersion  :

► soit une augmentation du rendement (total et calibre > 40 mm) à dose totale d’azote équivalente,
► soit une diminution de la dose totale d’azote nécessaire pour atteindre un rendement équivalent.

Il est possible de déterminer les apports grâce aux outils de pilotage, comme JUBIL® ou N-Tester®, sous réserve d’une légère adaptation des seuils de déclenchement : augmentation de 500 mg NO3/l.

Retrouvez ici nos articles sur l'irrigation

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10