En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Le vent peut entraîner des apports d’eau hétérogènes dans une parcelle. Irrigation

Réglage du matériel d’irrigation par aspersion en cas de vent

29 mars 2011

Le vent peut entraîner des apports d’eau hétérogènes dans une parcelle. Le manque d’eau ainsi que le surdosage provoquent des pertes de qualité et de rendement des pommes de terre.

L'irrigation par aspersion est à éviter les jours ventés pendant les heures les plus critiques (12h à 18h) dans les zones où le vent peut poser des problèmes. Dans ce cas, un surdimensionnement des installations permet de passer plus rapidement sur les parcelles.

La méthode IRRIPARC® mise au point par le Cemagref et ARVALIS est basée sur un modèle permettant de :

► calculer un calendrier d’irrigation en fonction du stade de la pomme de terre, du climat et des règles d’irrigation propres à l’exploitation,

► reproduire les répartitions de l’eau de chaque irrigation en fonction du matériel utilisé, des réglages testés et des vitesses et orientations du vent.

L’application de la méthode en Picardie et Nord-Pas-de-Calais a permis de proposer des réglages  de canons enrouleurs permettant de limiter les effets négatifs du vent : angle de secteur, diamètre de la buse, pression à la buse, écartements entre passages. Des fiches régionales de réglage sont disponibles auprès des partenaires.

Retrouvez ici nos articles sur l'irrigation

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10