Mesures prophylactiques

Destruction des tas de déchets

01 avril 2011

Aucun tas de déchets (rejets issus de triage lors de la mise en conservation ou à la mise en marché) ne doit se trouver à proximité d’une parcelle, d’un fossé ou d’un cours d’eau.


Le lieu de stockage doit être choisi pour :

► éviter les risques d’écoulement des jus vers les eaux de surface ou les périmètres de protection de captages d’eau potable ;

► et réduire les nuisances près des habitations (odeurs, insectes…).

Deux méthodes peuvent être employées pour la destruction de ces déchets :

► l’application de chaux vive est à préférer si le tas contient beaucoup de tubercules ou si le risque d’écoulement de jus est important (mélange de la chaux aux pommes de terre à raison de 10 % du tonnage à traiter) ;

► le bâchage sans traitement, avant l’apparition de toute végétation, est possible uniquement si le tas contient beaucoup de terre et s’il n’y a pas de problème d’écoulement de jus.

Tous les tas de déchets devront être traités au plus tard au moment des plantations. L’utilisation d’herbicide ou de défanant est interdite.

A noter : certaines régions imposent la gestion des tas de déchets via des arrêtés préfectoraux.


Les tas de déchets doivent être neutralisés avant toute nouvelle culture de pomme de terre.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

Mots-clés :

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10