En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Irrigation d'un champ de blé avec un enrouleur Irrigation

Gérer un déficit hydrique sur céréales à paille

01 mars 2013

Un déficit hydrique marqué au printemps peut sérieusement nuire au développement des céréales à paille tant sur le plan quantitatif que qualitatif. Les sécheresses printanières de ces dernières années incitent de plus en plus de céréaliers à recourir à l'irrigation. Les différentes stratégies d'irrigation dépendent essentiellement du volume et des moyens d'irrigation.

Comment les céréales à paille se comportent-elles face au stress hydrique? Quelles conséquences peuvent avoir une sécheresse sur le rendement et la qualité technologique des céréales? Comment définir sa stratégie d'irrigation? C'est à ces questions que souhaite répondre ce dossier.


Comment se comportent les céréales face au stress hydrique?

- Comprendre les mécanismes physiologiques mis en jeu chez une plante souffrant de la sécheresse?
- Des capacités de compensation de rendement différentes selon les céréales à paille


Quelles sont les conséquences d'une sécheresse sur le rendement et la qualité des céréales?

- Une sécheresse à partir de fin montaison pénalise fortement le potentiel de rendement d'une céréale à paille
- Une sécheresse précoce limite l'alimentation azotée
- Le déficit hydrique joue sur la teneur en protéines finale


Quelles stratégies d'irrigation mettre en place?

- Déclencher l'irrigation au bon moment
- Gérer un volume d'eau limité
- Adapter l'itinéraire cultural des céréales irriguées

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10