Gelée sur feuilles de céréales Messagerie Pays de la Loire

Froid de début avril : quelles conséquences pour les céréales ?

14 avril 2022

La chute brutale des températures observée en ce début avril est survenue après une période de temps doux et sec, sur des céréales très en avance par rapport aux normales saisonnières. Doit-on s’alarmer des conséquences ?

Du 1er au 4 avril 2022, des températures gélives ont été enregistrées, avoisinant localement les -4°C sur quelques heures en fin de nuit (notamment les 3 et 4). Les gelées ont été plus marquées sur l’est et l’extrême sud de la région.

Carte 1 : Températures relevées en fin de nuit le 4 avril 2022
Températures relevées en fin de nuit le 4 avril 2022

source Infoclimat

Un épisode similaire a été observé l’an dernier à la même période, avec au final peu de dégâts. Toutefois, il est à noter que, cette année, les gelées surviennent sur des céréales un peu plus avancées en stades. En effet, malgré ce court épisode de froid, les cumuls de températures sont nettement excédentaires depuis le début de l’année. En conséquence, les cultures sont particulièrement en avance, avec des stades toutefois très échelonnés entre parcelles. Au moment de l’épisode des gelées, les céréales étaient entre 1 et 2 nœuds pour la plupart, mais avec des parcelles encore à épi 1 cm et d’autres particulièrement avancées approchant du stade dernière feuille étalée, au sud de la Loire-Atlantique.

Quel est le risque de gel d’épis ?

La sensibilité au gel des céréales est intimement liée à leur stade de développement.

Céréales entre épi 1 cm et 2 nœuds : concerne la plupart des parcelles de la région
Céréales entre épi 1 cm et 2 nœuds : concerne la plupart des parcelles de la région

Entre 2 nœuds et dernière feuille étalée : parcelles les plus précoces de la région
Entre 2 nœuds et dernière feuille étalée : parcelles les plus précoces de la région

Parcelles à dernière feuille étalée – méiose (le sommet de l’épi atteint la ligule de l’avant dernière feuille) au moment du froid

Ces situations concernent essentiellement le sud de la Loire-Atlantique – nord Vendée où des céréales semées tôt (avant le 15 octobre) sont particulièrement en avance.
Parcelles à dernière feuille étalée – méiose (le sommet de l’épi atteint la ligule de l’avant dernière feuille) au moment du froid

Message rédigé par ARVALIS - Institut du végétal en concertation avec Agrial, la CAPL, la CAVAC, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, La Coopérative d’Herbauges, Les établissements Hautbois, Eureden, Bernard Agri-Services, Soufflet Agriculture, Terrena.
Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10