Parcelle de blé tendre au stade dernière feuille pointante avant apport d’azote en avril 2022 en Franche-Comté Messagerie Bourgogne-Franche-Comté

Fertilisation des blés et orges de printemps : 1, 2, 3… pilotez !

21 avril 2022

La période de fin montaison est (généralement) très favorable à une bonne valorisation des apports d’azote. Avec le retour d’épisodes pluvieux annoncés pour le week-end prochain, le stade dernière feuille pointante est optimal pour démarrer la gestion de l’azote. Les outils de pilotage permettent de réévaluer les besoins de la plante en fonction du contexte de l’année.

Blé tendre : le stade dernière feuille à l'approche

Malgré un début d’année sec (moins de 80 mm depuis le 1er février à Auxerre (89)), les pluies enregistrées fin mars ont permis une bonne valorisation des apports aux alentours d'épi 1 cm. Autour du stade dernière feuille, c’est le moment de piloter l’azote sur le blé tendre. Les résultats montrent que, lorsqu’un déclenchement est justifié, par exemple de 40 unités à dernière feuille, cet apport permet de ramener en moyenne +4,4 q/ha et +0,7 % en protéines par rapport à une stratégie à deux apports à dose d’azote équivalente.

A ce jour, le stade dernière feuille est prévu de fin avril pour les situations précoces, à début mai pour les situations tardives (tableau 1). Depuis les implantations, la douceur a permis de combler les écarts entre les dates de semis.

Tableau 1 : Prévisions du stade dernière feuille pointante (DFP) pour la variété LG Absalon
Prévisions du stade dernière feuille pointante (DFP) pour la variété LG Absalon

Modèle Prévi-LIS® d’ARVALIS - Institut du végétal (fin des données météo 13 avril 2022 puis prévisions jusqu’au 22 avril 2022 – Météo-France).

L’arrivée du stade DFP est prévue avec une avance modérée de trois à quatre jours par rapport à la médiane des vingt dernières années.

Le pilotage peut se faire avec un outil comme Farmstar, MesSatimages ou tout autre aussi fiable (N-Pilot, N-Tester…). Ils permettent de diagnostiquer l’état de nutrition azotée des plantes en cours de montaison. Et indiquent si la culture est correctement alimentée en azote ou en situation de carence. Ce diagnostic aboutit à un conseil de dose, qui peut varier entre 0 et 80 kg N /ha. Pour 80 kg N /ha, il est recommandé de fractionner en deux apports (ex : blé filières ou blé améliorant).

D’un point de vue réglementaire (en zones vulnérables), les outils de pilotage permettent de justifier (si nécessaire) un apport plus élevé que celui calculé selon la dose prévisionnelle (par exemple, dans le cas d’années où le potentiel de rendement est potentiellement supérieur à la moyenne historique). La modulation de cette dose est un plus pour apporter « la bonne dose au bon endroit », en fonction de l’hétérogénéité de chaque parcelle.

Orges de printemps : réaliser le bon diagnostic

Le débouché des orges de printemps étant majoritairement brassicole, cela implique de faire attention à la qualité technologique, et notamment à la teneur en protéines. Les exigences malteur-brasseur nécessitent un taux de protéines de 11,5 % maximum, mais également de 9,5 % minimum, que les orges de printemps n’atteignent pas certaines années à bon potentiel, comme en 2019 et 2021 par exemple.

Figure 1 : Pilotage de l’azote sur orges de printemps avec la pince HN-Tester 
Pilotage de l’azote sur orges de printemps avec la pince HN-Tester

Pour une interprétation des conseils, rendez vous sur https://www.at.farm/fr/n-tester/

Le pilotage de l’azote avec la pince HN-Tester permet de ne pas « louper » les situations favorables en contrôlant et en corrigeant si besoin les carences éventuelles. Pour cela, le diagnostic doit être fait au stade 1 nœud. Il faut surveiller en particulier les situations les plus productives pour éviter d’avoir une teneur en protéines trop basse (phénomène de dilution). Attention, le pilotage nécessite préalablement la mise en place d’une bande surfertilisée en cours de tallage.

Si les plantes sont sous-alimentées en azote au stade 1 nœud, un apport de 30 kg N/ha est conseillé dès que possible (sous 8-10 jours), en cas de prévisions de pluies.

Article rédigé par les partenaires de « Blé Orge Objectifs Protéines » (BOOP) Bourgogne-Franche-Comté :
CHAVASSIEUX Diane et PELCE Luc (ARVALIS), BLAS Jérémie (CA21), BONNIN Emmanuel (Soufflet Agriculture), BOUCHIE Jean-Michel (Axereal), BOULLY Christine (Bourgogne du Sud), CHOPARD Patrick (CA39), COURBET Emeric (CA70), DERELLE Damien (SeineYonne), FLAMAND Romain (SAS Bresson), GUITTARD Jean-Michel (Terre Comtoise), KOEHL Philippe (Interval), LACHAUD Dominique (SAS Ruzé), LAMBARE Camille (CRA BFC), LOISEAU Marie-Agnès (CA89), MIMEAU MICKAËL (Dijon Céréales), SCHNOEBELEN Franck (CA25-90), VILLARD Antoine (CA71) et ZAMBOTTO Cédric (CA58)

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10