En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Un épandeur d'azote dans une parcelle de blé dur pour l'apport tallage 2021 en Occitanie Messagerie Occitanie

Fertilisation azotée du blé dur : des stratégies qui dépendent de la date de semis

18 février 2021

Le fractionnement de la dose d'azote est recommandé dans tous les cas pour optimiser l'efficacité des apports sur blé dur.

Les tableaux 1 à 3 indiquent les doses totales en fonction des objectifs, précédents et type de sol dans des systèmes sans apport de matières organiques. Les calculs prennent en compte la pluviométrie excédentaire depuis le semis et sont réalisés pour des variétés avec un bq de 3.7 (ANVERGUR, MIRADOUX, …), avec trois pluviométries possibles entre le 1er octobre 2020 et le 1er mars 2021 : 280 mm (Carcassonne), 310 mm (Toulouse, En Crambade, Castelnaudary) et 460 mm (Auch).

Le fractionnement des apports d'azote sur blé dur est nécessaire pour maximiser leur valorisation. Il peut se faire en trois, quatre ou cinq fois, selon la dose à répartir et la situation.

Les doses indiquées ne sont que des repères, l’idéal est de les calculer à la parcelle.

Téléchargez les tableaux 1 à 3

Intervenir selon les cas-types suivants :

Cas 1 : semis de fin octobre à mi-novembre avec apport tallage déjà réalisé.
Dans ces situations, le manque d’azote n’est pas une problématique. Il n’y a pas d’urgence pour l’apport suivant. L’arrivée du stade épi 1 cm à venir dictera le déclenchement de l’apport (+ soufre en visant une période favorable à la valorisation). Sur les fortes doses, l’apport épi 1 cm pourra être fractionné en deux, avec 15 à 20 jours d’écart.

Exemple de fractionnement

Un blé dur dans un argilo-calcaire profond (100 cm) avec un objectif de rendement de 65 q/ha sur la variété ANVERGUR semée fin octobre, ayant reçu 370 mm depuis le 1er octobre.
Précédent : tournesol à 30 q/ha et fertilisé avec 40 unités
La dose totale d’azote à apporter est de 238 unités.
La préconnisation d’apport d’azote au tallage était de 30 unités.
Dose à reporter à dernière feuille étalée (apport qualité) : 60 unités.
Dose restante : 148 unités à répartir en 2 fois
La stratégie d'apport peut se planifier ainsi :
- Janvier : 30 unités (dose tallage)
- Fin février : 74 unités
- Début/ mi-mars : 74 unités
- Fin avril (Dernière feuille étalée) : 60 unités

Cas 2 : semis de fin octobre à mi-novembre sans apport tallage.
Dans ces situations, le manque d’azote en surface se verra plus vite dès la reprise de végétation et le ressuyage des sols. Un apport d’azote inférieur à 60 kg/ha avec soufre est préconisé dès que possible. La dose restante pour le début de la montaison pourra être fractionnée en deux, avec 10 à 15 jours d’écart sur les fortes doses.

Exemple de fractionnement

Un blé dur dans un argilo-calcaire profond (100 cm) avec un objectif de rendement de 65 q/ha sur la variété ANVERGUR semée fin octobre, ayant reçu 370 mm depuis le 1er octobre.
Précédent : tournesol à 30 q/ha et fertilisé avec 40 unités
La dose totale d’azote à apporter est de 238 unités.
Dose à reporter à dernière feuille étalée (apport qualité) : 60 unités.
Dose restante : 178 unités à répartir en trois fois :
- Fin février : 60 unités
- Début mars : 59 unités
- Mi-mars : 59 unités
- Fin avril (Dernière feuille étalée) : 60 unités


Cas 3 : semis de fin novembre
Dans ces situations, le tallage a débuté il y a peu de temps sur un sol appauvri en azote en surface. Le stade épi 1 cm n’est pas encore atteint, il est donc encore temps de réaliser un apport tallage dès que les conditions le permettront (40 kgN/ha + soufre). Par la suite, l’apport épi 1 cm pourra être fractionné en deux, avec 15 à 20 jours d’écart sur les fortes doses.

Exemple de fractionnement

Un blé dur dans un argilo-calcaire profond (100 cm) avec un objectif de rendement de 55 q/ha sur la variété ANVERGUR semée fin octobre, ayant reçu 370 mm depuis le 1er octobre.
Précédent : tournesol à 30 q/ha et fertilisé avec 40 unités
La dose totale d’azote à apporter est de 197 unités.
La préconisation d’apport d’azote au tallage était de 30 unités.
Dose à reporter à dernière feuille étalée (apport qualité) : 60 unités
Dose restante autour du stade épi 1 cm : 107 unités à répartir en 2 fois :
- Fin février : 30 unités (dose tallage)
- Fin mars : 54 unités
- Début/ mi-avril : 53 unités
- Fin avril (Dernière feuille étalée) : 60 unités


Réservez 40 à 70 unités à sortie dernière feuille selon les variétés et les potentiels pour assurer la teneur en protéines (tableau). Cette dose de réserve est incluse dans la dose totale.

Il est recommandé de réaliser un pilotage de l’azote en fin de cycle. Dans le cas de l’utilisation du HN-Tester ou du N-Pilote, n’oubliez pas de réaliser une bande sur-fertilisée lors des prochains apports pour pouvoir utiliser l’outil (au moins 100 unités supplémentaires).

Soufre : apports recommandés dans toutes les situations

Etant donné les pluies cumulées depuis début octobre (entre 300 et 420 mm selon les situations), un apport de soufre est recommandé dans toutes les situations, même dans celles à faible risque (sol profond). La dose préconisée est autour de 20 à 40 u. Aller au-delà de 50 u n’a aucun intérêt pour la plante (pas d’amélioration du rendement et de la qualité).
Toutes les formes de soufre sont équivalentes à quantité de soufre (sous forme de SO3) apportée égale.
A réaliser à épi 1 cm.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10