Stratégie azote céréales 2021/22 Pays de la Loire Messagerie Pays de la Loire

Fertilisation azotée des céréales : anticiper pour une efficacité maximale des engrais

16 décembre 2021

Les céréales sont bien implantées et s’installent dans des conditions favorables. Voici quelques recommandations pour anticiper et ajuster au mieux la conduite en 2022.

Les chantiers de cette campagne se sont déroulés dans de bonnes conditions, avec des levées rapides et homogènes pour les semis d’octobre. Ceux de novembre connaissent une installation plus lente sous l’effet du temps plus froid installé depuis le début du mois, mais globalement, les implantations sont réussies dans la majorité des situations.

Les cultures ont également pu bénéficier d’applications de désherbage d’automne réalisées en bonnes conditions.

Du côté des ravageurs, l’automne 2021 est marqué par une très faible présence de pucerons et cicadelles. Les limaces ont parfois été préoccupantes notamment sur les semis les plus tardifs, moins poussants et davantage exposés aux attaques, mais la plupart des parcelles a désormais dépassé le stade de sensibilité. On signale également des symptômes assez fréquents de morsures de taupins, apparus précocement cette année, mais qui restent de faible ampleur à ce jour.

Le potentiel de production est en place.

Le pilotage de l’azote sera déterminant cette année

Dans le contexte économique actuel, compte tenu du prix des engrais, il sera essentiel de valoriser au mieux chaque unité fertilisante apportée.

Quelques recommandations pour les apports 2022 :

- Ajuster la fertilisation aux réels besoins de chaque parcelle : cela supposera probablement de différencier davantage la conduite entre parcelles, avec moins de simplifications et de regroupements possibles pour les épandages.

- Estimer le plus précisément possible le reliquat d’azote minéral du sol en sortie d’hiver : cela permettra d’ajuster au mieux les quantités d’engrais nécessaires, notamment pour les premiers apports. Les analyses de terre seront donc à réaliser sur toute la profondeur d’enracinement, et pas uniquement sur le premier horizon, avec des prélèvements à effectuer de préférence après le 20 janvier pour une estimation la plus précise du stock d’azote minéral réellement accessible aux cultures.

- Ne pas trop anticiper les apports d’engrais : les apports précoces sont les moins bien convertis en grains et en protéines, leur rôle est d’accompagner la culture dans sa croissance. Ils doivent donc être calibrés au plus juste pour permettre un bon pilotage de l’apport de fin montaison, déterminant pour le résultat final. L’apport au tallage notamment est à raisonner au cas par cas. La conduite à tenir sera plus aisée à trancher avec la présence d’une bande double densité ou la mesure du reliquat.

- Les outils de pilotage seront précieux pour ajuster au mieux en fin de montaison, en s’efforçant d’adapter la conduite à chaque parcelle.

Des messages seront publiés régulièrement sur la conduite à tenir à chaque période-clé au cours de la campagne, afin de vous accompagner dans ce pilotage « sur mesure ».

Message rédigé par ARVALIS - Institut du végétal en concertation avec Agrial, Bernard Agri-Services, la CAVAC, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, Eureden, Les établissements Hautbois, Soufflet Agriculture
Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

2 commentaires 20 décembre 2021 par BODILIS

Bonjour, la difficulté de cette forme d'engrais est qu'en général le rapport S / N est déséquilibré - à 60 % de soufre pour 20 % d'azote, on est amené à surdoser en soufre pour des céréales ou sous doser en azote.. Vu le contexte actuel, si on cherche à maximiser l'efficience de l'engrais, je privilégierai l'apport en toute fin tallage (fin février). n'hésitez pas à nous contacter par téléphone si besoin de précisions. Cordialement. AM Bodilis Ingénieur régional.

18 décembre 2021 par AUNEAU

bonjour, à quel stade peut on apporterle sulfate d ammonium sur céréales 130kgs par ha 20N/100kgs merci

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10