En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Maladies des céréales

Quelques exemples de programmes fongicides 2010

01 janvier 2010

Pour optimiser l’usage des produits phytosanitaires, le programme s’adapte en fonction de la nuisibilité attendue et de la variété.

Quand la septoriose domine

Le tableau 1 propose des programmes quand la nuisibilité moyenne de la septoriose atteint 15 à 20 q/ha. Beaucoup de micro-régions se retrouvent confrontées à ce niveau de maladie : de la Champagne au Centre, de la Bourgogne au nord Allier… (zone 3).

Dans les zones 1 (toute la bordure maritime du Nord jusqu’au Finistère) et 2 (la bordure maritime Nord-Ouest à 150 km environ à l’intérieur des terres) de la carte, la nuisibilité plus forte de la septoriose, les variétés tolérantes peuvent rester à un programme à deux traitements, mais les variétés sensibles obligent à passer à trois traitements. Dans ces régions, le coût des programmes s’échelonne de 55 à 95 €/ha.

En revanche, le grand Est de la France (zone 4) a régulièrement des pressions maladies faibles, ce qui permet de descendre à un seul traitement avec des variétés résistantes. Le coût des programmes s’échelonne entre 35 et 50 €/ha.

 

Tableau 1 : Nuisibilité moyenne de la septoriose de 15 à 20 q/ha

Dans un contexte mixte septoriose/rouille brune

Au sud d’une ligne La Roche-sur-Yon/Lyon, septoriose et rouille brune se partagent la scène parasitaire.

Le tableau 2 donne des exemples de programmes pour la zone 5(certaines régions de Poitou-Charentes, Pays de la Loire et Rhône-Alpes), la nuisibilité moyenne de 15 à 20 q/ha.

Dans le Sud-Ouest (zone 6), la nuisibilité est plus importante. Le nombre de traitements ne change pas, mais les doses plus élevées augmentent le coût des programmes (entre 60 et 80 €/ha).


Tableau 2 : Nuisibilité moyenne de 15 à 20 q/ha dans un contexte mixte septoriose/rouille brune.

Cliquez sur le tableau pour l'agrandir

Quand la rouille brune domine

La vallée du Rhône est l’une des régions où la rouille brune exerce une pression plus forte que la septoriose. Le tableau 3 donne des exemples de programmes quand la nuisibilité moyenne de la rouille brune y atteint 15 à 20 q/ha.


Tableau 3 : Nuisibilité moyenne de la rouille brune de 15 à 20 q/ha.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10