Intervention de désherbage en prélevée du maïs en mai 2022 en Pays de la Loire Messagerie Pays de la Loire

Désherbage du maïs : s’adapter aux conditions sèches

05 mai 2022

Les chantiers de semis des maïs sont très regroupés cette année, avec une majorité réalisée sur la deuxième quinzaine d’avril. Depuis les pluies d’orage des 23-24 avril, très inégalement réparties, peu de précipitations sont annoncées dans les prochains jours. Ce qui amène des interrogations sur la conduite à tenir quant au désherbage des parcelles.

Les dernières pluies significatives remontent au week-end du 23-24 avril avec des pluies très variables selon les secteurs :
- localement, de gros orages avec parfois des dégâts sur les semis tout juste réalisés dans les zones impactées (sud et est Mayenne, nord Loire-Atlantique, nord-est Vendée, est Maine-et-Loire) ;
- ailleurs, quasi-absence de précipitations, ce qui accroît le déficit hydrique des sols.

Carte 1 : Pluviométrie du 23 au 25 avril 2022 (mm)
Pluviométrie du 23 au 25 avril 2022 (mm)

source : Météo France - ARVALIS

Ajuster le désherbage à chaque situation

L’état d’assèchement du sol est particulièrement défavorable à l’efficacité des produits racinaires. Il est donc préférable d’attendre le retour d’une pluie significative pour intervenir. Toutefois, il convient de prendre quelques précautions, en tenant compte à la fois du stade de la culture et de celui des adventices. Cela exige d’effectuer un état des lieux complet sur l’ensemble des parcelles afin d’opter pour la bonne stratégie.

Pour les semis de mi-avril

Les maïs sont actuellement en cours de levée. Le premier désherbage a pu être effectué en prélevée, avec une fraîcheur résiduelle du sol suite aux pluies des 6-8 avril. Dans ce cas, la ré-humectation des sols, même légère, suite aux pluies du 23-24 avril devrait assurer une efficacité correcte de ce désherbage.

Dans les cas où aucun traitement n’a été effectué à ce jour, attendre une levée complète de la culture et le retour de conditions plus favorables pour intervenir.

Pour les semis de fin avril – début mai

Les semis ont été réalisés sur des sols secs et, hormis les secteurs marqués par les orages, de nombreuses parcelles n’ont pas reçu et ne devraient pas recevoir de pluies significatives d’ici une dizaine de jours. L’efficacité d’un désherbage chimique de prélevée est donc compromise dans ces situations.

Dans les conditions sèches actuelles, il est préférable, dans la mesure du possible, d’adapter la stratégie de désherbage :
- Si on a accès au matériel, un passage de herse étrille à l’aveugle en prélevée trouve tout son intérêt dans les conditions séchantes de l’année. Ce passage permet d’éliminer les premières levées d’adventices, dès leur germination (stade filament) et de grouper les levées suivantes. Le rattrapage par désherbage chimique est ensuite à positionner à partir du stade 2 feuilles de la culture, dès les premières levées d’adventices.
- Si la herse n’est pas disponible sur l’exploitation, attendre le retour des pluies et positionner le premier désherbage en postlevée très précoce, dès le stade 2 feuilles de la culture.

Figure 1  : Exemple de stratégie de désherbage mixte avec un passage de herse étrille en prélevée suivi d’un désherbage à base de produits à action racinaire + foliaire très précoce
Exemple de stratégie de désherbage mixte avec un passage de herse étrille en prélevée suivi d’un désherbage à base de produits à action racinaire + foliaire très précoce

Attention : ne pas intervenir sur une culture au stade pointant, pas de herse étrille, pas de désherbage chimique.

Dans le cas des parcelles à forte pression graminées

Pour les parcelles non désherbées en prélevée, si la pluie n’est toujours pas de retour et que des levées abondantes de graminées sont observées sur la parcelle, réaliser malgré tout le désherbage de postlevée précoce à partir du stade 2 feuilles de la culture.

En présence de ray-grass, choisir des produits adaptés

Cette graminée est en forte progression dans la région et exige un choix de produits adaptés. Le premier passage avec un herbicide racinaire le plus efficace possible est indispensable : en effet, les solutions de rattrapage foliaires sont peu nombreuses et potentiellement inopérantes en cas de populations adventices résistantes.

Tableau 1 : Solutions herbicides de prélevée à privilégier sur ray-grass (dose/ha)
Solutions herbicides de prélevée à privilégier sur ray-grass (dose/ha)

Tableau 2 : Exemples de solutions en rattrapage de postlevée
Exemples de solutions en rattrapage de postlevée

Message rédigé par ARVALIS - Institut du végétal en concertation avec la CAPL, la CAVAC, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, la Coopérative d’Herbauges, Les établissements Hautbois, Soufflet Agriculture.
Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10