En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Oseille commune ou rumex acetosa : grappe de fleurs dans blé dur Messagerie Occitanie

Désherbage du blé dur : rattrapage possible sur folle avoine et dicotylédones annuelles

01 avril 2021

Les parcelles semées entre fin octobre et début décembre qui ont pu bénéficier d’un désherbage d’automne présentent dans l’ensemble une maîtrise satisfaisante des mauvaises herbes, et plus particulièrement du ray-grass. Cependant des levées tardives en graminées et dicotylédones sont constatées.

Dans la plupart des situations, il est maintenant trop tard pour contrôler efficacement les ray-grass. Des rattrapages sont toujours possibles sur folle avoine, dicotylédones annuelles (anthémis, coquelicot, ammi élevé, renouées, séneçon…) ou vivaces (chardons…).

Conditions d’application des herbicides

Il convient d’être vigilant vis-à-vis des conditions d'application compte tenu des prévisions pour la période à venir (température, hygrométrie…).

Tableau 1 : Impact des conditions climatiques (au moment du traitement et les jours autour du traitement) sur l’efficacité du désherbage en fonction du type d’herbicide utilisé

Sel : Sélectivité ; Eff : Efficacité ; 3fe. : 3 feuilles ; pl. dév. : plein développement

Dans tous les cas, éviter les interventions dans les situations de fortes amplitudes thermiques, avec céréale chétive ou stressée, de forte rosée (pour les herbicides à pénétration foliaire) et du vent.

Solutions antigraminéees

A ce stade, il n’y a plus de solutions disponibles pour la vulpie. Quant au ray-grass, dans la plupart des situations, les solutions disponibles ne sont plus efficaces. En effet, les herbicides utilisables début montaison présentent un risque important d’échec d’efficacité sur cette graminée compte tenu des stades, des phénomènes de résistance, de l’effet de couverture…

Pour la folle avoine, en application tardive, privilégier un herbicide du groupe A (fops ou dens) en particulier les produits à base de clodinafop et fenoxaprop par rapport à la sélectivité dans les conditions climatiques actuelles (tableau 2). Dans les situations ayant présenté des échecs d’efficacité aux « fops », utiliser un herbicide du groupe B.

Tableau 2 : Produits phytosanitaires du groupe A et du groupe B et les doses homologuées, utilisables sur folle-avoine

(1) Produit utilisable à partir de « sortie hiver »
(2) Associé à actimum (1 l/ha) en conditions climatiques difficiles

En présence de brome, il est conseillé d’utiliser la solution Monitor à 25 g/ha associé d’un mouillant recommandé sur cet usage. A noter que le brome stérile est plus difficile à détruire que les autres bromes : l'efficacité herbicide est moyenne.

Aucune des solutions ci-dessus n’est autorisés sur blé dur de printemps.

Rattrapage antidicotylédones

La plupart des herbicides à base d’hormones (Duplosan, Kino, Ariane, Bofix…) ne doivent plus être utilisés au-delà du stade 2 nœuds.

Sur dicotylédones diverses telles les anthémis, gaillets, renouées, coquelicots et chardons, les solutions disponibles sont Bofix et Boston (2,5 l/ha), Bali, Sekens / Aka / Kaon (1 l/ha ou 0,75 l/ha après le stade 2 nœuds), Zypar / Mattera (0,75 à 1 l/ha), Pixxaro EC (0,3 à 0,5 l/ha) et Provalia LQM (1 l/ha).

Plus spécifiquement, pour le gaillet gratteron, les solutions Primus / Nikos (0,07 à 0,1 l/ha) et Florasustar (0,07 à 0,1 l/ha) peuvent être appliquées jusqu’au stade 2 nœuds. Jusqu’à la dernière feuille étalée, les produits autorisés sont Starane 200 / Hurler / Galgone200 (0,5 à 0,8 l/ha) et Primus WG, Starter WG (15 g/ha).

Concernant le chardon, jusqu’à 2 nœuds, les produits disponibles sont Lonpar (1,7 l/ha), Duplosan Super (2,5 l/ha – non autorisé sur blé dur de printemps) et Chardol 600 (1,4 l/ha). Jusqu’à la dernière feuille étalée, les solutions utilisables sont le Metsulfuron (30 g/ha – nombreuses spécialités), Allie Star SX (45 g/ha), Allié duo SX (50 à 75 g/ha), Harmony extra SX /Pragma SX (75 g/ha), Harmony M (60 g/ha), Ergon (60 g/ha) et Chardex ou Effigo (1,5 l/ha).

Le jonc des crapauds est une monocotylédone sensible à certains antidicotylédones, avec cependant une efficacité moyenne : Metiss, Aurora40WG, Allie Duo SX, Ergon / Connex.

Attention, il faut éviter de traiter avec des hormones près des vignes ou de colza. Dans ce cas, préférer les formulations « sel » (Bofix, Lonpar…) aux formulations « ester ».

Stades limites d’application d’herbicides et délai avant récolte

En plus de l’influences des conditions climatiques sur les plages de traitement, les applications doivent se faire avant le stade limite associé au produit et occasionneront un délai avant récolte (tableau 3).

Tableau 3 : Stades limites d’utilisation d’herbicides utilisables en traitement tardif sur blé dur et délai avant récolte

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10