En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Messagerie Occitanie

Blé dur : des faux-semis pour semer sur une parcelle propre

07 octobre 2021

Le faux-semis est un bon levier pour lutter contre les graminées. A la faveur du climat actuel, une intervention peut être réalisée dans les parcelles déjà récoltées (colza, pois et pois chiche). Si la culture est toujours en place, les possibilités vont être plus restreintes avant le semis du blé dur.

Le risque de salissement en graminées est souvent fortement impacté par l’importance des montées à graines dans la culture précédente. La présence fréquente de ray-grass observée cette année dans les cultures d’été est donc un facteur de risque supplémentaire à prendre en compte dans la stratégie de désherbage.

Pour les parcelles récoltées

Les pluies de septembre sont favorables à l’efficacité du faux-semis en déclenchant de fortes levées de ray-grass mais il faudra s’assurer d’une destruction efficace avant de semer. Sur des graminées développées (≥ 3 feuilles) et/ou en conditions de sol frais à humide, il est préférable de privilégier une destruction chimique (glyphosate).

Pour les parcelles non récoltées et potentiellement récoltées peu de temps avant les semis du blé dur

Les faux-semis seront plus difficiles à mettre en place. Il est conseillé de réaliser une destruction chimique (glyphosate) avant le semis. Si les conditions le permettent, il est possible d’opter pour un labour, puis un semis en combiné (dans ce cas, le glyphosate n’est pas autorisé).

Pour en savoir plus, téléchargez le bulletin Challenge Blé dur n°1 du 4 octobre 2021.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10