En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Préparation du lit de semence avec un cultivateur (Fabricant Karat Lemken), avant les semis en septembre 2020 en Pays de la Loire Messagerie Pays de la Loire

Désherbage des céréales : l’importance de la préparation du sol

01 octobre 2020

Le retour des pluies a permis aux sols de se ré-humecter et aux parcelles de reverdir. Avant de semer, la préparation du lit de semences doit être rigoureusement menée afin d’optimiser le contrôle des adventices.

Faire lever vulpins et ray-grass avant les implantations d’automne

La période reste intéressante pour la réalisation de faux-semis : le retour de la pluie est favorable à de nouvelles levées et à cette date, on peut espérer faire lever des ray-grass et des vulpins car les graines produites au printemps sont désormais aptes à germer (dormance levée), ce qui n’était pas forcément le cas cet été. Rappelons que le faux–semis sera d’autant plus efficace que la préparation de sol est superficielle - travail sur 4-5 cm maximum -, et que le sol est rappuyé.

Ces déchaumages de début d’automne sont particulièrement recommandés pour les parcelles fortement infestées par les graminées d’automne.

Stopper les déchaumages trois semaines avant semis

Il convient de réaliser la dernière intervention mécanique au moins trois semaines avant le semis pour ne pas provoquer des levées dans la culture. L’idéal ensuite est de semer avec un semoir perturbant très peu le sol et travaillant uniquement la ligne de semis pour la même raison.

L’important surtout est de semer sur une parcelle bien nettoyée. En effet, le désherbage chimique ne sera pas capable de contrôler des plantes repiquées au semis car elles seront trop développées et impossibles à détruire.

Semer dans les parcelles sales seulement à partir de fin octobre

Dans les parcelles où la maîtrise des graminées est délicate, il est essentiel de ne pas semer trop tôt. En effet, les programmes herbicides, même les plus onéreux, sont mis en difficulté en cas de forte pression en graminées. Les résultats d’essais illustrent le fait que, dans ces situations à forte densité d’adventices, seuls les semis positionnés à partir de fin octobre permettent d’obtenir une maîtrise correcte du désherbage, à un coût acceptable.


Photos 1 à 3 : densité de ray-grass selon la date de semis – essai ARVALIS à Mespuits (91)

Le positionnement du semis en période recommandée (21/10) permet de réduire la pression des ray-grass de 66 % en comparaison avec un semis de début octobre (trop précoce). Le désherbage en culture est alors grandement facilité.

Figure 1 : Notes de satisfaction du désherbage selon la date de semis en culture d’orge d’hiver avec une forte infestation de vulpins - essai ARVALIS 2020, Argenteuil-sur-Armençon (89)

Dans cet essai, un décalage de la date de semis de 12 jours permet de réduire les levées de vulpins de 89 %. Le désherbage est nettement insuffisant pour le semis précoce mais est optimal pour le semis du 26 octobre.

Nb : le décalage de la date de semis est également hautement bénéfique pour la maîtrise des autres risques sanitaires
 : piétin-échaudage et JNO.

En résumé, un semis à partir du 25 octobre permet de sécuriser le désherbage des parcelles concernées par un fort salissement.

Pour préparer les programmes de désherbage d’automne sur céréales, téléchargez le guide régional d’ARVALIS avec les recommandations 2020/2021.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10