En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Désherbage des céréales

L'ajout du sulfate d'ammonium à l'huile Actirob B améliore l'efficacité des inhibiteurs de l'ALS

24 novembre 2011

Les antigraminées de la famille des ALS sont souvent utilisés avec des huiles et/ou des mouillants, mais peuvent être aussi combinés à des sels, tels que le sulfate d’ammonium. Une série d’essais montre des gains d’efficacités des herbicides associés à cette dernière catégorie d’adjuvants, toutes graminées confondues.

Entre 2010 et 2012, 25 essais ont été réalisés avec plusieurs spécialités antigraminées de type ALS, appliqués en fin d’hiver : Archipel sur ray grass, Atlantis WG sur ray-grass et vulpin et Abak sur brome stérile. Deux adjuvants ont été mis en comparaison : l’huile Actirob B (huile de colza estérifiée 842 g/l ) et Actimum (sulfate d’ammonium 460g/l), ajoutés seuls ou combinés (voir Figure 1).

En moyenne, toutes graminées confondues et toutes spécialités ALS confondues, l'ajout de sulfate d'ammonium (Actimum à 1 l/ha) à l'huile Actirob B a permis de gagner 10 points d'efficacité par rapport à l'utilisation de l'huile seule. Une petite disparité existe entre vulpin et ray-grass, pour la même spécialité herbicide utilisée. En effet, les gains d'efficacité sont plus importants sur ray-grass (12 points) que sur vulpin (7 points).

Figure 1 :

Un gain d'efficacité indépendant de la dureté de l'eau

Afin de mesurer l'impact de la dureté de l'eau sur l'efficacité des herbicides de la famille des inhibiteurs de l'ALS, trois types d'eau ont été testées dans 6 essais différents au printemps 2012 : une eau non dure à 0°f (degré français), une eau dure à 25°f, et une eau très dure à 50°f. Il ressort de ces essais que la dureté de l'eau n'impactait pas l'efficacité des antigraminées inibiteurs de l'ALS, qu'il y ait ou non du sulfate d'ammonium. En revanche, ces essais confirmaient que l'adjonction de sulfate d'ammonium à l'huile Actirob B amélioraient l'efficacité du traitement. Le gain apporté par le sulfate d'ammonium est donc indépendant de la dureté de la bouillie.

Le sulfate d'ammonium améliore la pénétration des matières actives

Dans les cas où Actimum seul rend les herbicides plus efficaces, plusieurs hypothèses sont avancées. Comme tout adjuvant, il améliore la pénétration des matières actives à travers la cuticule. Son effet hygroscopique pourrait être également en cause, c’est à dire que le sel va absorber l’humidité de l’air même si le traitement sèche et permettre de faire perdurer l’absorption de l’herbicide.  Il pourrait également s’agir d’un effet sur la qualité de l’eau. Toutes ces hypothèses restent à confirmer.

Ces hypothèses sont également à mettre en relation avec la dérive d’efficacité /ou la résistance  constatée dans les parcelles. En effet, depuis 6 ans, l’efficacité des herbicides de type inhibiteurs de l’ALS (Atlantis, Abak, Archipel, etc…) décroit sensiblement années après années. Dans ce contexte, toutes actions permettant d’augmenter l’absorption / limiter les pertes de produit, etc… peuvent se matérialiser par des gains d’efficacité. Les sels, et en particulier le sulfate d’ammonium, peuvent ainsi être des facteurs positifs.

Notons aussi que les herbicides agissent plus rapidement et intensément en présence de sel. Côté sélectivité, de légers marquages ont pu être observés sur la culture. Ils se traduisant par un jaunissement qui s’estompe rapidement.

D’autres essais sont nécessaires pour préciser les doses optimales d’huile et de sulfate d’ammonium ainsi que pour étudier ces effets avec d’autres herbicides.

Ludovic BONIN, Gérard CITRON et Lise GAUTELLIER-VIZIOZ (ARVALIS - Institut du végétal)

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10