Parcelle de céréales au stade 1 nœud en fin mars 2022 en Pays de la Loire Messagerie Pays de la Loire

Des céréales en avance et bien développées

24 mars 2022

Sous l'impulsion de cumuls de température excédentaires depuis le début de l’année, les céréales sont en avance. Les stades restent très échelonnés au sein des parcelles : entre épi 1 cm et 2 nœuds actuellement.

Le risque de verse : à estimer au cas par cas

Les biomasses en place sont importantes avec un tallage abondant dans la plupart des situations : il faut donc être vigilant vis-à-vis du risque de verse, surtout pour les semis d’octobre, les plus développés. A noter toutefois que le temps doux, lumineux et sec actuel a pour effet d’atténuer le risque.

Le premier facteur de risque est la sensibilité variétale : alors que les variétés résistantes ne nécessitent pas de régulation, les conditions de ce début 2022 incitent à la prudence sur les variétés sensibles. La grille de risque ARVALIS permet de se positionner et d’envisager ou non une régulation.

Tableau 1 : Grille d’évaluation du risque de verse
Grille d’évaluation du risque de verse

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Des apports d’azote bien valorisés dans l’ensemble

Les épandages d’engrais de début montaison ont été positionnés avant les pluies de la deuxième semaine de mars et ont reçu les quantités d’eau nécessaires à une bonne assimilation de l’azote. Dans ces situations, lorsque la dose apportée est calibrée pour un apport épi 1 cm, les cultures seront bien alimentées jusqu’à la fin de la montaison. Il faut donc désormais attendre la sortie de la dernière feuille pour réaliser un diagnostic de nutrition azotée et piloter le dernier apport en conséquence.

Quelques cas sont susceptibles de poser problème : les parcelles qui ont reçu un apport très précoce au cours du tallage, sans complément de début montaison avant les pluies. Dans ces parcelles, il n’est pas judicieux de déclencher ce complément d’apport dans le sec. Il est recommandé d’attendre qu’une pluie significative soit annoncée pour fertiliser.

Message rédigé par ARVALIS - Institut du végétal en concertation avec Agrial, la CAPL, la CAVAC, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, La Coopérative d’Herbauges, Les établissements Hautbois, Soufflet Agriculture.
Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10