En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
teff grass en pleine végétation Résultats d’essais

Cultures fourragères d’été : quelles espèces retenir ?

14 juillet 2021

Produire des fourrages en période estivale en quantité et de qualité permet de renforcer l’autonomie alimentaire des exploitations. Pour étudier les espèces adaptées à ces conditions, ARVALIS a conduit deux années d’essais en 2019 et 2020 sur la Ferme Expérimentale des Bordes située à Jeu-les-Bois (36). Productivité, valeur alimentaire et appétence au pâturage de différentes espèces ou associations d’espèces y ont été évaluées*.

Parmi les nouvelles espèces testées, on retrouve deux légumineuses (le lablab et le cowpea) et une graminée (le teff grass) originaires d’Afrique. Cette dernière semble prometteuse avec un coût de production convenable et une bonne valorisation de l’eau, quelle que soit la période de pousse.


Photo de lablab (à gauche) et de cowpea (à droite) en pleine végétation (21 juillet 2020)

Ces deux années d’essais ont permis de confirmer la possibilité de pâturer l’ensemble des espèces malgré la faible appétence de certaines d’entre elles, comme le millet perlé ou le lablab. Attention cependant à la toxicité du sorgho ; on préconisera donc d’attendre qu’il atteigne 50-60 cm de hauteur pour le mettre à pâturer.

La faible productivité des légumineuses dans les associations et aux doses de semis testées face au surcoût de l’achat des semences remet en question l’association graminée-légumineuse en conditions estivales. La figure 1 présente les résultats de rendement pour l’année 2020.

Figure 1 : Production cumulée des espèces et associations d’espèces étudiés en 2020 (en tonne de matière sèche à l’hectare) selon un gradient croissant de sécheresse de la parcelle

En 2020, le semis a été réalisé le 27 mai, la première fauche le 21 juillet et la seconde le 29 septembre pour les modalités récoltées plusieurs fois. Afin de respecter les cycles de pousse de chaque espèce, la deuxième fauche du teff grass a été réalisée le 14 septembre et une troisième récolte a pu être effectuée le 19 octobre. Par ailleurs, quatre modalités n’ont été récoltées qu’une seule fois : le blé égyptien le 20 août, le maïs et le maïs-lablab le 11 septembre et le cowpea cultivé en pur le 29 septembre.

Par ailleurs, ces essais montrent que la fertilisation azotée en période estivale est à piloter selon la météo annoncée. Elle peut permettre d’obtenir de meilleures valeurs alimentaires.

Pour en savoir plus, téléchargez la synthèse détaillée des essais.

(*) projet financé par le programme Herbe & Fourrages – Centre-Val de Loire

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10