En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Biologie lutte prévention rumex Les Rendez-vous du désherbage durable

Connaître et contrôler les rumex

12 octobre 2017

Adventice pluriannuelle, nitrophile et emblématique des prairies, le rumex (Rumex obtusifolius et Rumex crispus) exerce également une forte nuisibilité sur les autres cultures de la rotation. Il est relativement facile à détruire sitôt la levée, mais la lutte contre les souches nécessite de la persévérance.

Biologie

Les rumex peuvent se multiplier par la voie végétative grâce à leurs racines qui ont une forte capacité de bouturage, résistent au gel et peuvent repousser après arrachage. Mais ils ont aussi une capacité de grenaison très importante. Leurs graines sont rapidement viables après floraison, ont une longue durée de vie et sont capables de germer quasiment toute l’année. Elles sont dispersées par les outils, les animaux, les épandages de fumier, les semences mal triées…



Rumex à feuilles obtuses

Méthodes de lutte

Pour éviter d’avoir à gérer des populations importantes de rumex de souches, difficiles à détruire, on privilégiera les actions préventives : broyages des abords de parcelles avant l'apparition des hampes florales, destruction systématique dans les cultures des rumex issus de graines, plus faciles à détruire.

Dans les prairies, l’objectif est d’éviter les trous de végétation dans lesquels les rumex vont prospérer. Une gestion appropriée limitera leur apparition : semis précoce en fin d’été pour un bon démarrage, introduction de fauches avant la formation des graines, pas de surpâturage, ni de pâturage en conditions humides. En début d’infestation, on privilégiera l’arrachage (fourche à rumex) ou la fauche manuelle, le désherbage localisé sur les foyers.


Tableau 1 : Leviers agronomiques

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Sur rumex de souche, privilégier les interventions au stade « cigare » (dernière feuille entourée dans la hampe florale).

Sur rumex issus de graines, de nombreux herbicides antidicotylédones sont efficaces.


Tableau 2 : Matières actives efficaces (sur rumex de souche)

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Et le désherbage mécanique ?

Sur les rumex issus de graines, la herse étrille ou la bineuse sont des outils efficaces.

Sur les rumex de souche, le binage doit être répété pour obtenir un bon résultat.

Les techniques à éviter en présence de rumex !

• Travail du sol réduit, peu de passages d’outils, sans labour.
• Surpâturage des prairies temporaires.

Pour en savoir plus, consultez le site www.infloweb.fr et les fiches adventices ITAB.


Diffusé en partenariat avec : Garun-Paysanne, Impaact, Le Gouessant, Triskalia, CRA Bretagne, Ecophyto Bretagne

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

2 commentaires 15 octobre 2017 par MOQUET

Bonjour, Le surpâturage, comme le piétinement excessif ou le pâturage en conditions trop humide, dégrade la prairie et laisse des trous sans végétation. Les rumex, issus de graines ou souches, vont profiter de ces espaces avec de la lumière pour se développer. M. Moquet- Arvalis

13 octobre 2017 par BESSEAS

Pourquoi le surpâturage favorise le rumex ? A cause de la forte capacité de bouturage de leurs racines ?