En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Gros plan de liseron des haies Les Rendez-vous du désherbage durable

Connaître et contrôler le liseron des haies

21 septembre 2017

Appréciant les sols humides et bien fertilisés, le liseron des haies exerce une forte concurrence et engendre des difficultés de récolte dans de nombreuses cultures, notamment le maïs. Quels sont ses caractéristiques biologiques ? Quels leviers utiliser pour une lutte efficace et durable contre cette vivace ?

Biologie

Le liseron des haies est une plante vivace à multiplication végétative. Dès le printemps, des pousses s’élaborent à partir de rhizomes. La plante développe deux types de tiges : des tiges florifères grimpantes (ou volubiles) et des tiges rampantes, stériles. La croissance printanière épuise les rhizomes qui se renouvellent chaque année, à partir des tiges rampantes.

Ne pas confondre


Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Méthodes de lutte

Des leviers agronomiques relativement limités


Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Lutte chimique : les interventions sur pousses développées sont plus efficaces


Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Et le désherbage mécanique ?

La herse étrille arrache des tiges et limite la concurrence du liseron.

Le binage est inefficace, voire impossible, le liseron provoquant des bourrages.

Les techniques à éviter en présence de liseron des haies !

• Le travail du sol avec des outils à disques ► multiplie les racines colonisatrices
• Les rotations avec uniquement des cultures de printemps et d’été

Pour en savoir plus : www.infloweb.fr
Fiches adventices ITAB : www.itab.asso.fr


Informations diffusées en partenariat avec Agrial-Végam, Cecab-Broons, CLAL St Yvi, Even Agri, Garun-Paysanne, Impaact, Le Gouessant, Négoce Ouest, Triskalia, CRA Bretagne, Ecophyto Bretagne.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

1 commentaires 30 mars 2018 par CHICOUENE

Le liseron des haies n'a pas de "racines colonisatrices" donc la question de la multiplication d'organes qui n'existent pas ne se pose pas. Et le déchaumage avec des outils à disques qui décapent toute la surface du sol arrachent toutes les pousses aériennes, limitant ou empêchant ainsi la formation de nouveaux rhizomes (qui produiraient des pousses aériennes l'année suivante). Les outils de type "cultivateur" peignent les pousses aériennes (= les alignent dans le sens de l'outil) mais ne les arrachent pas : un binage vaut 2 arrosages, favorisant la formation de nouveaux rhizomes. Daniel Chicouène

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10