En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Récolte et conservation de l’herbe

Comment réussir sa conservation ?

01 juillet 2010

Les règles de bonne conservation de la récolte dépendent de la forme sous laquelle le fourrage est stocké. Dans le cas de l’ensilage, le dimensionnement du silo, le hachage et le tassement seront importants. Pour l’enrubannage, il faudra penser entre autres à la qualité du plastique et à sa largeur. Humidité et températures seront quant à eux des éléments clés en foin.

► Comment réussir la conservation de son ensilage ?
► Comment réussir la conservation de son enrubannage ?
► Comment réussir la conservation de son foin ?

Comment réussir la conservation de son ensilage ?

Dimensionner son silo en tenant compte des besoins de son troupeau afin d’avoir une vitesse de désilage de 25 cm/jour l’été et de 15 cm/jour l’hiver

En pratique :

► La longueur est calculée en multipliant la vitesse journalière de désilage par le nombre de jours d’utilisation.
► La largeur doit correspondre au double de la largeur d’un tracteur pour bien tasser.
► La surface du front d’attaque est calculée en divisant le volume d’ensilage distribué par jour par la vitesse de désilage.

Hacher fin : cela permet d’améliorer la conservation de l’ensilage et d’augmenter la consommation des animaux

En pratique :

Il faut des brins courts de 1 à 3 cm. Réglage théorique de 6 à 8 mm au niveau du hacheur.

Tasser pour chasser un maximum d’air

En pratique :

► Compter autant de tracteurs au silo que la machine récolte d’ha à l’heure. Exemple : si vous récoltez 2 ha/h prévoyez 2 tracteurs pour tasser !
► Étaler des couches comprises entre 10 et 30 cm de hauteur.

Bien poser la bâche afin d’assurer l’étanchéité

En pratique :

► Rabattre les films des côtés sur le tas, puis couvrir immédiatement avec un film ensilage de qualité.
► Placer des boudins à intervalles réguliers et maintenir une double rangée de boudins au-dessus du front d’attaque pendant l’ouverture du silo.

Retour haut de page

Comment réussir la conservation de son enrubannage ?

Utiliser un film de bonne qualité et de grande largeur

En pratique :

► Entre un film de 50 cm de large et un autre de 75 cm, préférer celui de 75 cm. Le gain de temps est de 50 %, l’étanchéité est meilleure avec un recouvrement de 50 % plus grand et 1,5 fois moins de raccords, pour une même quantité de film.
► Doubler les couches de film si le fourrage présente des brins perforants (Luzerne à grosse tige notamment).

Assurer un bon stockage des balles

En pratique :

► Organiser les chantiers pour réduire au maximum les manipulations.
► Manipuler le moins possible les balles, toujours avec des pinces adaptées, et idéalement juste après le chantier d’enrubannage.
► Stocker les balles verticalement sur leur face plane.
► Ne pas les stocker près d’une haie ou près de paille afin d’éviter la présence d’oiseaux et de rongeurs.
► Surveiller les perforations et déchirures.
► Si besoin, réparer les balles avec un ruban adhésif spécial en polyéthylène.

Retour haut de page

Comment réussir la conservation de son foin ?

Presser un foin suffisamment sec, avec une teneur en matière sèche d’au moins 80 %

En pratique :

Apprécier la teneur en matière sèche au champ :
     - 65 % MS : certaines feuilles deviennent cassantes
     - 70 à 75 % MS : le foin paraît sec, sauf sous les andains
     - 80 à 85 % MS : le fourrage est craquant.


Vérifier la température du foin avant stockage et stocker les meules si la température est inférieure à 45 °C

En pratique avant de mesurer la température dans la meule :

► S’il fait beau pendant le séchage au sol, attendre 1 ou 2 jours après pressage.
► Si le séchage au sol a traîné en raison de la météo, attendre une semaine.



Surveiller le foin stocké pour repérer des risques d’échauffement.

En pratique :

Regarder la couleur et surveiller l’odeur du foin.

Retour haut de page

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10