En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Récolte triticale 2011 : germination sur pied

Comment gérer la récolte, la conservation et la valorisation des grains germés par les ruminants ?

01 août 2011

Le triticale est plus sensible à la germination sur pied que les autres céréales. Dans certains secteurs les températures faibles concomitantes avec une pluviométrie élevée ont largement favorisées la germination des grains de triticale dans des parcelles versées ou non. Les germes peuvent déjà avoir une longueur de 1 à 3 cm selon les lieux. Les régions d’élevage les plus concernées à ce jour sont les Midi-Pyrénées, le Massif Central, la Bretagne et la Haute-Normandie et la Lorraine.

Face à ces conditions particulièrement délicates, il convient de rappeler quelques précautions en matière de récolte, conservation et valorisation.

Parcelles de triticale germé : comment les récolter ?

Il est préférable de récolter ces parcelles en grain. A ce stade de maturité, les triticales ne peuvent plus être ensilés. La teneur en MS de la plante entière est beaucoup trop élevée pour pouvoir réussir la conservation du fourrage : tassement du silo impossible empêchant toute fermentation lactique nécessaire à l’acidification…

Au moment de la récolte en grain, on distingue 2 types de situations :
- les germes sont inférieurs à 1 cm : la teneur en eau du grain à la récolte doit être inférieure à 20 % afin de pouvoir assurer la conservation en voie sèche, en silo à grain (séchage et ventilation). (voir l’article Yvoir sur les recommandations pour une bonne conservation du 29/07/11).
- les germes sont supérieurs à 1 cm : la teneur en eau du grain à la récolte doit être d’au moins 30 %. De cette façon, le grain garde un peu de sucres solubles nécessaires à la fermentation lactique indispensable pour la conservation en voie humide. Si les grains ne sont pas assez humides, ils pourront éventuellement être humidifiés au stockage. Voir ci-dessous.

Dans tous les cas, les réglages de la moissonneuse doivent être ajustés : ventiler le produit au maximum et ouvrir les grilles inférieures de séparation et réduire la vitesse d’avancement.

Grains de triticale germés : comment les conserver ?

La conservation des grains germés (> à 1 cm) doit se faire par voie humide, en anaérobie. Le grain peut être conservé en grain entier stocké sous atmosphère de CO2 engendré par la respiration cellulaire dans des silos tours hermétiques : principe du grain inerté. Le grain peut aussi être aplati et ensilé en silo tour, silo couloir ou silo « boudin ». Dans les silos couloirs, comme pour un ensilage « classique », les grains aplatis seront tassés, bâchés et fermés (hermétique) dès la fin du chantier. Si les grains ne sont pas assez humides à la récolte (< à 30 % d’humidité), il est possible de rajouter de l’eau pour favoriser le tassement et la conservation. Les aplatisseurs de gros débit sont équipés de buses facilitant l’incorporation d’eau.

Avec ce mode de conservation, les valeurs alimentaires du grain humide sont très proches du grain sec.

Grains de triticale germés : comment les valoriser ?

Un début de germination sur pied ne modifie pas la valeur alimentaire du triticale. L’amidon est transformé en sucre sans perte de valeur énergétique. La teneur en protéine n’est pas modifiée et les grains présentent une meilleure digestibilité.

Voici quelques références obtenues lors d’une récolte très humide en Bretagne (1992) sur du blé, après analyses de la qualité sur 4 lots de blés germés : 40 à 60 % de grains germés, 23 % humidité à la récolte. Les résultats sont exprimés en comparaison à un lot de blé non germé.

- temps de chute de Hagberg (s) : 62 contre 338
- protéines : identique au lot témoin
- amidon : - 3 %
- sucre : + 1 à 2 %
- énergie métabolisable : identique au lot témoin

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10